Vous avez une idée de création d’entreprise ? Un nouveau concept qui vous semble révolutionnaire ? Avant de vous lancer tête baissée, il faut tester votre idée pour être sûr qu’il y ait un réel potentiel , et surtout une demande .
En effet, de nombreux créateurs se lancent sans avoir testé leur idée au préalable et ne parviennent pas à pérenniser leur projet. 
Mettez toutes les chances de votre côté et découvrez les méthodes pour tester votre idée et votre projet.

 

1) Connaissez votre marché et votre cible

Pour que votre entreprise fonctionne, il faut bien évidemment que vous disposiez de solides connaissances sur votre marché , que vous ayez en tête les opportunités, menaces, la concurrence afin de l’appréhender au mieux. Nous vous conseillons de mener une étude de marché qui permet de tester votre projet et vérifier qu’il y ait bien une demande. Vous pouvez vous-même entreprendre de faire cette étude ou si vous avez le budget ou que l’activité de votre entreprise est complexe, vous pouvez faire appel à une entreprise qui se spécialise dans les études de marché.

Ces études sont de plusieurs sortes :

  • Les études documentaires : Cela consiste à mener des recherches sur Internet, revues, etc. pour se renseigner sur l’état général du marché dans lequel vous souhaitez vous positionner. Elles sont généralement menées au tout début, quand le futur entrepreneur dispose de très peu de connaissances.
  • Les études qualitatives : Ce type d’étude est utilisé pour essayer de comprendre et expliquer le comportement de votre cible. Les résultats ne sont pas quantifiables, ce sont des études sur les attentes et motivations des consommateurs.
  • Les études quantitatives : Une étude quantitative est une étude de marché dont les résultats sont quantifiables et dont la représentativité peut être mesurée avec précision.

Plus d’informations sur les études de marché sur entreprises Canada.

2) En parler autour de vous

Même s’ils ne constituent pas tous forcément votre coeur de cible il est important pour débuter de parler de votre idée autour de vous : vos proches, vos amis, etc. Certains retours peuvent vous aider à prendre du recul et à vous poser des bonnes questions . Cela permettra également de vous entraîner à formuler votre idée à l’oral et de la rendre compréhensible par les autres. Au fur et à mesure d’expliquer à un auditoire, vous pourrez vous rendre compte de possibles incohérences ou de choses auxquelles vous n’avez pas pensé.
La meilleure des choses à faire c’est d’aller recueillir les avis de votre future cible directement. C’est en vous confrontant avec vos futurs clients que vous pourrez voir si votre idée a du potentiel et si une demande existe.
Enfin, si vous en avez l’occasion, allez parler de votre idée à des personnes qui évoluent dans le milieu entrepreneurial qui peuvent être de très bons conseillers. Ils ont été un jour à votre place et n’hésiteront pas à vous donner des conseils et échanger avec vous.

3) Testez-vous

Il est non seulement important de tester votre idée et votre marché, mais tester votre entreprise requiert également de tester le mental du futur dirigeant. Êtes-vous fait pour être entrepreneur ? En effet, l’entrepreneuriat est un métier à part entière qui est différent de ce que vous avez pu connaître auparavant et la réussite d’une entreprise repose en grande partie sur l’investissement et l’esprit entrepreneurial du dirigeant.
Pour tester vos capacités, vous pouvez réaliser une auto-évaluation de votre profil d’entrepreneur via des questionnaires en ligne comme ceux-ci :

Vous pouvez également assister à des cours pour accroître votre leadership et votre esprit entrepreneurial. Pour cela, vous pouvez mobiliser votre compte personnel de formation. Vous trouverez plus d’informations sur le compte personnel de formation.

4) Créez un prévisionnel

Le prévisionnel est un document qui permet aux futurs investisseurs de se faire une idée du projet. Il est indispensable pour juger la faisabilité et la rentabilité de votre projet. Il permet de mesurer le risque du projet, de mettre en place les objectifs à atteindre et de déterminer si votre projet permettra de générer des bénéfices. Si vous obtenez un accord de principe par vos banquiers, cela sera une preuve que votre dossier est solide . Faire un prévisionnel pourra vous permettre de voir si votre projet à de réelles perspectives financières .
Pour vous, un prévisionnel sera bien plus qu’un document , il permettra d’analyser la rentabilité de votre projet il vous permettra également de voir les points forts et faibles de votre activité envisagée.

5) Inscrivez-vous sur les plateformes de crowdfunding

Le marché du crowdfunding poursuit sa forte croissance : en France, les fonds collectés ont doublé entre 2014 et 2015 passant de 152 millions d’Euros à plus de 296 millions.
Source : Finance Participative

Lancer son idée sur ces sites permet non seulement de recueillir des fonds , mais c’est également un bon exercice pour s’entraîner à présenter son idée au mieux au grand public, introduire éventuellement des vidéos et images, et tester son projet auprès d’une population exigeante.

Même si il y a une demande pour votre projet, il se peut qu’il soit noyé parmi les milliers autres en ligne. Il faut alors vous démarquer et lancer une communication efficace .
Vous trouverez une liste des plateformes de crowdfunding :

6) Participez à des concours

Si vous voulez tester votre idée d’entreprise ou faire croître votre activité , pensez aux concours d’entrepreneuriat ! Ils constituent en effet de bons tremplins vers la conquête de nouveaux marchés, car ils vous offrent des occasions de réseautage et sont une excellente occasion de donner une visibilité peu coûteuse à votre entreprise.
Ils vous permettront de soumettre votre idée à des professionnels et d’avoir des retours constructifs .
Concours au Québec

Retrouvez la liste complète des concours sur le site du gouvernement canadien
Concours en France

Retrouvez une liste complète des concours organisés au niveau national et régional sur le site d’information des CCI sur les aides aux entreprises

7) Renseignez-vous sur les structures adaptées

Si votre projet est déjà bien mûri, que vous avez franchi les premières étapes de la vie d’une entreprise (étude de marché, plan de financement, etc.) et que vous souhaitez vous lancer dans l’aventure en minimisant les risques, plusieurs options pourraient vous intéresser :

    • Les incubateurs sont des structures d’accueil d’entreprises innovantes en création. Présents sur tout le territoire, ils apportent aux créateurs d’entreprises une solution d’hébergement et un accompagnement au développement de leur projet.
    • La couveuse vous accueille avant même le lancement de votre entreprise, son objectif est de vous aider à tester votre projet en grandeur réelle pour valider la faisabilité de leur projet. Elle prend en charge les aspects commerciaux et juridiques de votre activité et vous prête un numéro d’immatriculation. Elle vous salarie et vous reverse, après déduction des cotisations sociales, le résultat de votre activité. Cette expérience est d’une durée de 1 an maximum (renouvelable 2 fois).
    • La pépinière d’entreprise est destinée aux entrepreneurs ayant déjà créé leurs entreprises, elle les suit pour une durée maximale de 5 ans. Le créateur pourra tester son activité en utilisant le numéro Siret, mais également bénéficier de locaux, de formations et d’un accompagnement. En contrepartie il doit verser une partie de son chiffre d’affaires à la pépinière.
    • Les coopératives d’activités sont faites pour ceux qui préfèrent garder un statut de salarié, elles fonctionnent sur le même principe que la couveuse, mais ici, tous les profils sont acceptés, et les adhérents peuvent y rester sans limite de durée.

Mais la solution qui reste la plus utilisée par un million de personnes en France, reste celle du statut de micro-entrepreneur / travailleur indépendant qui est souvent la première étape pour tester son projet d’entreprise.

8) Faites du contenu

Créer un blog ou une newsletter est un bon moyen pour parler de votre produit, votre entreprise avant même son lancement, de voir si cela intéresse. N’hésitez pas à vous créer une page Facebook, vous inscrire sur les différents réseaux sociaux afin de vous faire connaître vous et votre produit. Les réseaux sociaux vont permettre de connaître les questionnements de votre cible et d’en apprendre plus sur eux, une relation de confiance va alors se développer.

Après avoir testé votre idée d’entreprise, n’hésitez plus à utiliser Kiwili, l’outil de gestion qui va faciliter vos affaires au quotidien.


Essayez Kiwili gratuitement pour 30 jours

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google+

Recevez des nouvelles de Kiwili !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières nouvelles et conseils d'entrepreneuriat de Kiwili.

Vous êtes abonné, merci !

Share This