Je me pose aujourd’hui les questions suivantes : quelle est la nature du travail d’un entrepreneur ? Peut-on prévoir l’évolution de son entreprise malgré tous les aléas ? L’avenir n’est-il fait que d’une multitude de variables quantifiables et relativement prévisibles ? Ai-je les compétences requises pour entreprendre ?

Nous sommes sous l’influence des comptables et des financiers et nous pensons souvent qu’il suffirait de synthétiser notre entreprise dans un beau tableau Excel, pour que tout devienne limpide. Nos affaires fonctionneraient alors comme dans une belle partition : des revenus, des dépenses et des bénéfices tous bien accordés, l’harmonie des chiffres et la sérénité de l’entrepreneur.

L’entrepreneur ne voit pas l’avenir comme une suite statique de variables et de chiffres. Les revenus et les dépenses sont pour lui des moyens pour réaliser des projets. Un revenu est le plus souvent réinvesti à court terme. Une dépense profite également aux idées, aux opérations, au savoir ou au développement. L’écosystème des affaires est en mouvement et l’entrepreneur tente de faire le focus sur ses objectifs, à la manière d’un photographe qui saisit l’instant. Entreprendre, c’est l’art d’anticiper le mouvement.

Connaissez-vous les 7 péchés capitaux de l’entrepreneur ?


Essayez Kiwili gratuitement pour 30 jours

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google+

Recevez des nouvelles de Kiwili !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières nouvelles et conseils d'entrepreneuriat de Kiwili.

Vous êtes abonné, merci !

Share This