Depuis combien de temps êtes-vous entrepreneur ?

Je suis entrepreneur depuis 30 ans pour mon entreprise Solstice multiservice

Quel est votre domaine d’activité ?

Je travaille dans la gestion d’organismes à but non lucratif (obnl)

Quels sont les défis de ce domaine ?

Ces organismes ont parfois des besoins pointus, mais peu de moyens pour se payer des services d’experts. De plus, la précarité et la volatilité de leur financement est un défi constant, particulièrement dans un contexte où les besoins auxquels ils répondent augmentent chaque année à la vitesse grand V. Tout ça forme une équation qui peut nous causer quelques maux de tête!

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer en affaires ?

Le désir de ne plus dépendre d’un seul et même employeur, bref de ne pas mettre tous mes oeufs dans le même panier! Egalement, avoir la possibilité d’aménager certaines plages de mon temps à ma convenance.

Racontez-nous en quelques lignes votre parcours pour en arriver là.

Durant mes études à temps plein, je travaillais pour des OBNL. Après mes études, toujours au sein d’un OBNL, j’ai subi du harcèlement psychologique. Dans un contexte où l’on a besoin de son emploi, c’est particulièrement difficile à vivre, et très frustrant d’en arriver à devoir quitter son emploi. C’est à ce moment-là que j’ai décidé que je ne dépendrais plus jamais d’un seul et même employeur. J’ai suivi trois petits conseils glanés dans un magazine sur l’entrepreneuriat :

En trente ans, je n’ai jamais manqué de contrats, et toute ma publicité s’est faite de bouche à oreilles.

Qu’est-ce qui est le plus difficile à gérer au quotidien lorsqu’on est entrepreneur ?

Les journées maladie! Même si elles sont très rares (je touche du bois!), elles posent problème. Si on a un carnet de commandes trop chargé, un agenda rempli à pleine capacité, il est difficile de réaménager tout ça. Donc, si on est entrepreneur et qu’on travaille seul, ça pose problème. Personne n’est là pour livrer la marchandise à notre place. Dans les faits, on ne peut pas se permettre d’être malade. Mais est-ce bien réaliste ?

Quelle est votre stratégie pour vous démarquer de la concurrence ?

Il faut avoir une connaissance du terrain inégalée ou presque – du spécifique de mon secteur d’activité; des prix compétitifs; et une réputation en béton pour être rapide, efficace, compétente, complètement fiable et de commerce super agréable! Je me fais toujours un devoir que les clients soient satisfaits de mon travail et ils deviennent de véritables ambassadeurs. C’est là mon véritable fond de commerce.

De quelle manière utilisez-vous Kiwili au quotidien pour la gestion de votre petite entreprise ?

J’ai eu le bonheur de découvrir Kiwili comme étant l’outil qui allait enfin me permettre de concilier suivi de temps, facturation, et le tout en français et en dollars canadiens! Il existe maintenant une pléthore d’outils en ligne, mais rares sont ceux qui sont faits ici, complètement adaptés à notre réalité, en français, dans notre devise. Je suis ravie.

Quels sont les conseils que vous donneriez aux entrepreneurs qui se lancent ?

Travaillez dans quelque chose qui vous passionne! Cela vous aidera à passer à travers les embûches. Investissez en vous-mêmes (formation, réseautage, outils informatiques, etc.). Assurez-vous d’être toujours à la fine pointe de votre domaine d’expertise. Soyez curieux de tout ce qui touche à votre domaine. Et veillez à rendre entièrement satisfaits vos clients, même à perte s’il le faut. Un client satisfait, ça vaut de l’or. Un réseau de collaborateurs aussi ça vaut de l’or. Et quand ça roule bien, assurez vous de conserver un équilibre travail vs vie personnelle. Pour éviter l’épuisement professionnel, il faut faire de la prévention : allez au travail à vélo, prenez des congés, intéressez-vous à autre chose que votre seule spécialité. La vie est courte et il faut la vivre à plein pendant qu’elle passe, parce qu’elle ne repasse pas deux fois.

Quelle est votre implication au sein de la communauté en tant qu’entrepreneur ?

Je dirais que mon implication est davantage ‘low profile’. Je commente de façon constructive des outils en ligne par exemple. Je participe à des forums. Je forme des collègues ou des stagiaires. Mais je n’ai jamais trouvé le temps jusqu’à maintenant pour m’impliquer de façon formelle dans une ‘communauté’ d’entrepreneurs, au-delà de collègues, collaborateurs et collaboratrices. Le temps me manque cruellement. (On vous propose quelques astuces pour gagner du temps)

Retrouvez le travail de Suzanne Lafontaine  :

Retrouvez tous les portraits d’entrepreneurs :

Vous êtes client Kiwili et vous aimeriez partager votre expérience avec la communauté ? C’est simple, il suffit de remplir ce questionnaire.