Selon une étude datant de 2019, le marketing par courriel est l’outil marketing présentant le meilleur retour sur investissement. Avec 61 % des internautes qui consultent leurs mails chaque jour, le courriel serait 40 fois plus efficace que les réseaux sociaux pour attirer des clients. Il est important de noter qu’un mail personnalisé a 26% de chances supplémentaires d’être ouvert. Pas étonnant que ce canal de communication soit encore le moyen d’approche privilégié des entreprises et des publicitaires. Il peut cependant paraître intrusif, quand on sait que 81% des messages dans le monde s’avèrent être du spam. Les législations ont donc dû s’adapter afin de protéger la vie privée des internautes, envahis de messages publicitaires. Qu’en est-il de votre petite entreprise ou activité de micro-entrepreneur : vos newsletters et courriels promotionnels sont-ils en conformité avec la législation anti-spam française ou québécoise ?

1. Vous êtes entrepreneur en France

Lois de référence

Article L.34-5 du Code des postes et des communications électroniques
Article.L.121-20-5 du Code de la consommation.
Codes de déontologie de l’emailing : Code du SNCD Code de l’UFMD

Êtes-vous concerné(e) ?

À partir du moment où vous envoyez des courriers électroniques à vos clients dans le but leur adresser un message commercial vous devez respecter quelques règles.

La réglementation française

La loi distingue les relations en B2B, c’est à dire entre professionnels, de celles en B2C, où c’est une entreprise qui communique avec des particuliers.

Pour les relations en B2C, vous devez recevoir un accord préalable du destinataire (appelé opt-in), à moins que la personne contactée ne soit déjà cliente.

Pour le mailing B2B, la prospection directe par messagerie électronique est autorisée, sans consentement préalable. Vous pouvez donc envoyer vos campagnes de courriels aux entreprises, associations, professions libérales, artisans et collectivités publiques sans crainte.

Dans tous les cas, il vous faudra :

  • Mettre en évidence votre identité (nom d’expéditeur, logo, adresse…) ;
  • Prévoir un moyen pour vos contacts de se désinscrire à votre emailing/lettre d’information (appelé également opt-out) ;
  • Bannir l’utilisation d’une case pré-cochée pour demander le consentement, cette pratique étant contraire à la loi.

Pour en savoir plus

Rendez-vous sur le site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

 

2. Votre entreprise cible le marché québécois

Lois de référence

Loi canadienne anti-pourriel (LCAP), du 1er juillet 2014. Cette loi vise à protéger les Canadiens tout en veillant à ce que les entreprises demeurent concurrentielles sur le marché mondial.

Êtes-vous concerné(e) ?

Cette loi s’applique dans le cas où vous utilisez des moyens électroniques pour promouvoir votre société ou commercialiser vos services/produits.

La réglementation québécoise

La loi anti-pourriel fonctionne sur le même principe qu’en France, puisque pour pouvoir envoyer un courriel commercial votre petite entreprise doit :

  • Avoir obtenu le consentement exprès ou tacite des contacts (les cases pré-cochées ne sont pas légales)
  • fournir des renseignements d’identification (nom de l’entreprise, adresse postale, téléphone…)
  • Proposer un mécanisme d’exclusion fonctionnel pour 60 jours, matérialisé sous forme d’hyperlien et pouvant s’exécuter facilement

Pour en savoir plus

Consultez la page consacrée à la loi anti-pourriel du site du gouvernement.

 

3. Campagnes d’emailing : quel est l’intérêt et comment procéder ?

Les campagnes d’emailing sont particulièrement utiles pour cibler un grand nombre de personnes simultanément. En effet, le marketing par courriel permet de s’adresser directement à plusieurs centaines voire plusieurs milliers de personnes à la fois.

Cependant, la liste des personnes à contacter doit être établie selon des critères assez précis. Les comportements de consommation et les différences socio-démographiques sont par exemple des critères de segmentation. La prise en compte de ces critères vous permet de procéder à un envoi de mails personnalisés et donc plus pertinents. Cibler des profils types pour votre campagne d’emailing vous permettra d’obtenir de meilleurs résultats.

Pour mettre en place une stratégie d’emailing encore plus efficace et vous assurer une campagne réussie, définissez vos objectifs. Le but de votre campagne est-il d’attirer du trafic sur votre site web, de promouvoir le lancement d’un produit ou d’un service, d’offrir des promotions ou d’annoncer une nouvelle liée à votre entreprise ? Tant de questions à vous poser qui vous aideront à cibler les bonnes personnes. Une fois l’envoi effectué, gardez un œil sur vos indicateurs de performance. Le taux d’ouverture de vos mails, le trafic généré vers votre site ou encore les ventes en ligne effectuées suite à l’ouverture du courriel, voici les indicateurs vous indiquant la réussite ou non de votre campagne d’emailing.

 

Maintenant que vous êtes au point niveau législation, vous pouvez passer à l’action ! Consultez nos précédents articles sur l’email marketing pour les entrepreneurs : comment mettre en place une campagne d’email marketing et découvrez quelle campagne proposer en fonction des objectifs que vous souhaitez atteindre.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !