Select Page

Partir en affaires, c’est du travail ! Vous devez évaluer si vous pourrez vivre de votre idée. Si oui, il y a évidemment beaucoup de choses à penser et analyser.

1 – Un plan d’affaires vous ferez

Pour vous aider, vous devez d’abord faire un plan d’affaires. Il s’avérera être un outil indispensable pour assurer votre stratégie de croissance de votre entreprise et pourra vous servir d’argument de vente si vous avez besoin de financement. Votre plan d’affaires doit comporter les points suivants :

  • Une description de votre projet
  • Une description de votre emplacement (superficie et capacité)
  • Une analyse de votre clientèle cible
  • Une analyse de votre concurrence
  • Une description de votre avantage concurrentiel
  • Un plan marketing
  • La forme juridique que vous avez choisie
  • Le personnel dont vous aurez besoin pour exécuter vos activités commerciales
  • Un plan financier de ce que vous prévoyez faire ou pas
  • Une analyse des besoins financiers que vous avez et/ou aurez
  • Tout autre renseignement jugé pertinent

Vous trouverez d’autres informations sur notre article dédié au plan d’affaires rédigé par Immigrant Québec.

Ça y est, votre plan d’affaires est enfin terminé!! Félicitations! Quelle est la prochaine étape maintenant?

2 – Une forme d’entreprise vous choisirez

Avant de démarrer votre activité commerciale au Québec, vous devez vous enregistrer au Registraire des entreprises. Vous serez alors amené à choisir la forme juridique qui convient le mieux à votre entreprise :

  • Entreprise individuelle,
  • Société par actions,
  • Société en nom collectif,
  • Société en commandite,
  • Société en participation,
  • Personne morale sans but lucratif,
  • Syndicat de copropriété,
  • Association ou groupement de personnes,
  • Coopérative,
  • Fiducie exploitant une entreprise à caractère commercial.

N’hésitez pas à lire notre article sur quel statut choisir pour votre entreprise au Québec.

Aussi, si vous prévoyez avoir des revenus commerciaux dépassant 30 000$, vous devez aller chercher votre numéro de taxes (TPS et TVQ) au bureau de Revenu Québec. Ce sera également le moment d’obtenir un numéro de déductions à la source si vous prévoyez d’avoir des employés.

3 – Du financement vous pourrez chercher

Si vous avez besoin de financement, vous pouvez vous tourner vers les différentes institutions financières existantes ou encore vers les différents organismes nommés ci-dessous (liste non exhaustive):

  • La banque de développement du Canada, qui offre des solutions de financement (prêts commerciaux) pour les entrepreneurs
  • Futurpreneur, qui offre du financement et du mentorat pour les entrepreneurs
  • La Société d’aide au développement des collectivités & Centre d’aide aux entreprises (SADC CAE), qui offre des solutions financières et des outils nécessaires au démarrage de votre entreprise
  • Prêt à entreprendre, qui offre des prêts d’honneur ainsi qu’un programme d’accompagnement (mentorats et experts)
  • Femmessor, qui offre des solutions de financement pour les femmes
  • Investissement Québec, qui offre des solutions de financement
  • Réseau québécois du crédit communautaire, qui offre entre autres des microcrédits
  • Fonds régional de solidarité de la FTQ
  • Votre ville (informez-vous, il peut y avoir des programmes intéressants)

Pensez également à vous renseigner sur les subventions que vous pouvez recevoir selon votre secteur d’activité, votre âge, la région où vous exercer, etc.

Voilà! maintenant que vous êtes passés à travers ces étapes, vous pouvez vous lancer votre activité au Québec. Si votre projet est de créer une entreprise en France nous vous disons tout sur les démarches à accomplir ici. N’oubliez pas d’utiliser une solution de gestion qui facilitera votre quotidien, pensez à Kiwili !

À propos de l’auteur : Entrepreneure depuis l’âge de 22 ans, j’ai par le passé été propriétaire d’un commerce d’esthétique que j’ai revendu à l’arrivée de mes enfants. Je suis de retour dans le monde entrepreneurial et j’ai décidé de me remettre à travailler à mon compte en comptabilité. Je vise un titre de CPA. Le monde entrepreneurial me fascine toujours autant : j’ai toujours soif d’en apprendre davantage, d’informer et de m’améliorer en tant qu’entrepreneure.
Retrouvez plus d’informations sur Sabrina Brousseau-Arsenault sur le profil Facebook de son entreprise et son site Web.

N’hésitez pas à consulter le blog de Kiwili pour retrouver de nombreux articles concernant les entrepreneurs et les travailleurs autonomes !

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !