Saviez-vous que c’est dans les petites villes et même dans les villages que nous retrouvons une volonté d’entreprendre plus grande que dans les grands centres urbains ? C’est l’une des conclusions aux résultats de l’Indice entrepreneurial québécois 2015, qui laisse croire que l’avenir de l’entrepreneuriat se trouverait dans les régions. Si vous hésitez à vous lancer en affaires hors des centres urbains, voici 4 raisons qui pourraient vous convaincre.

N’hésitez pas à lire le rapport complet du dossier “Entreprendre: partout pareil au Québec?” de l’Indice entrepreneurial québécois 2015.

1 . Un meilleur financement

Selon la région où vous avez choisi de vous établir, vous pouvez obtenir du financement pour la création d’une entreprise, voire l’achat d’une entreprise existante.
En France, renseignez-vous auprès des chambres de commerce de votre région ainsi qu’auprès du conseil régional et départemental ou encore de fonds spéciaux mis en place. Ainsi, dans la région de la Bretagne, « 17 500 entreprises vont changer de main » dans les dix années à venir. Voilà pourquoi le fonds BRIT (Bretagne Reprise Initiative Transmission) a été mis sur place par les banques régionales. Résultat : pour l’année 2013, 192 repreneurs ont pu créer ou maintenir 711 emplois dans la région.

N’hésitez pas non plus à vous informer auprès des programmes de financement des associations qui soutiennent les créations d’entreprise. En effet, certains organismes offrent des aides spéciales pour les entrepreneurs établis hors des grands centres urbains. Retrouvez ces organismes dans notre article dédié.

La région, mais aussi le secteur d’activité de votre entreprise, peut déterminer si vous avez droit à certains crédits d’impôt.
Par exemple, au Canada, Investissement Québec a mis en place un crédit d’impôt de 15 % pour les entreprises installées dans certaines régions maritimes telles que la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent, les Îles de la Madeleine et la Côte-Nord. Ce crédit d’impôt augmente à 30 % pour la biotechnologie marine, la mariculture et le secteur récréotouristique.

2. Des économies en coûts de fonctionnement

C’est bien connu : le coût de la vie est plus élevé en centre urbain que dans les régions. Selon les objectifs de votre entreprise, il peut être préférable de louer un local commercial en dehors des centres urbains. Une recherche rapide sur CBRE permet de faire la comparaison suivante :

  • Un local de 123 m², situé dans le 11e arrondissement de Paris, coûte 60 000 euros/an,
  • Un local de 115 m², situé à Bordeaux, coûte 13 800 euros/an.
Ce local de Paris équivaut à environ quatre années de location pour celui situé à Bordeaux. Vous pouvez ainsi mieux concentrer votre énergie sur le démarrage de votre entreprise plutôt que de vous inquiéter des coûts exorbitants de location.
Il en est évidemment de même pour des locations à Montréal, Québec, Laval en comparaison avec d’autres petites villes en région.

3. Un meilleur positionnement géographique

Parfois, il n’est pas nécessaire de s’installer dans la métropole pour avoir du succès en entreprise. Dans le cas où votre entreprise doit s’approvisionner en matières premières, il peut être avantageux de se rapprocher de vos fournisseurs tout en restant près de votre marché actuel et de ses voies de communication.
Par exemple, la région de Sorel-Tracy, située à 45 minutes de Montréal, offre un accès à trois autoroutes ainsi qu’à un réseau ferroviaire et à un port en eau profonde.

4. Une meilleure qualité de vie

Si votre entreprise est située dans un centre urbain, cela peut signifier plus de temps de déplacement pour vous et vos employés, surtout si vous habitez en banlieue. Dans cet article de Métro Montréal sur les heures de pointe, des journalistes ont fait l’expérience de se rendre à leur bureau en voiture, en train, en autobus et en vélo, et ce, durant l’heure de pointe. Résultat : trois journalistes sur quatre sont arrivés en retard. En créant votre entreprise en région, vous n’avez plus à craindre les bouchons de circulation et les retards. Et vous pouvez même revenir chez vous plus tôt, facilitant ainsi la conciliation travail-famille.

Pour conclure, rappelez-vous qu’un entrepreneur qui va à contre-courant finit par se démarquer de ses concurrents, comme Adam Pajot Gendron, qui a créé son entreprise de production vidéo à Rimouski. Cependant, avant de vous lancer dans une telle aventure, n’oubliez pas d’effectuer une étude de marché en utilisant des outils appropriés, tels que Kiwili. Et vous, dans quelle région souhaitez-vous établir votre entreprise?

À propos de l’auteur : Christine Hébert est rédactrice-réviseure. Curieuse, elle s’intéresse à plusieurs sujets, incluant l’entrepreneuriat. Son but : faciliter la vie de ses lecteurs grâce à des textes accessibles et des conseils faciles à appliquer.
Retrouvez Christine sur sa page Facebook, son compte Twitter et sur Linkedin.

Si vous aussi avez envie d’écrire un article pour le blog de Kiwili, lisez notre article sur la possibilité de devenir rédacteur partenaire et contactez-nous !


Essayez Kiwili gratuitement pour 30 jours

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google+

Recevez des nouvelles de Kiwili !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières nouvelles et conseils d'entrepreneuriat de Kiwili.

Vous êtes abonné, merci !

Share This