Le grand livre en comptabilité expliqué

Le grand livre en comptabilité expliqué

Depuis des siècles les journaux comptables incluant le grand livre sont utilisés, car ils sont essentiels à la gestion financière et au succès des entreprises, petites comme grandes. Mais qu’est-ce qu’un grand livre exactement ? Comment bien présenter et utiliser ce rapport ? Lisez ce qui suit pour en savoir davantage sur le grand livre et ses avantages.

Définition d’un grand livre

Le grand livre est un journal comptable qui permet de voir la situation d’une entreprise dans sa globalité. Il sert précisément à l’enregistrement de la totalité des transactions financières. Ces transactions financières (ou mouvements de comptabilité) sont détaillées et regroupées dans le grand livre par classes de comptes, selon le plan comptable de l’entreprise.

Le grand livre utilisent la méthode de comptabilité en partie double : toute transaction est enregistrée sur deux comptes en même temps. Selon cette méthode de comptabilité, l’enregistrement d’une transaction se fait à la fois au crédit d’un compte et au débit d’un autre compte, pour le même montant.

Avant que les transactions soient transférées et classés dans le grand livre, elles doivent d’abord être enregistrées dans des journaux comptables. Les journaux comptables utilisés (journal des achats, journal des ventes, journal de banque, journal de caisse etc.) ne sont pas tous les mêmes selon le type d’entreprise. Il est obligatoire toutefois d’avoir un journal général dans lequel tous les journaux sont centralisés. Le fait de recenser et catégoriser toutes les entrées et les sorties d’argent (transactions) dans les livres comptables s’appelle la tenue de livres.

Contenu et présentation du grand livre

Nous retrouvons dans ce journal comptable l’ensemble des transactions de l’entreprise, classées par compte et en ordre chronologique, incluant les informations suivantes :

  • Date
  • Description
  • Montant de chaque mouvement ayant affecté le compte au débit et au crédit
  • Solde final du compte.

Pour assurer la fiabilité des informations enregistrées, pour chaque classe de compte, la somme des débits doit être égale à la somme des crédits.

Le grand livre n’a pas de requis précis concernant sa présentation, mais nous le retrouvons le plus souvent sous forme de tableau. À gauche, le document indique chacun des compte, puis à droite une colonne débit et une colonne crédit.

Avantages du grand livre en comptabilité

  • Fournit un document unique regroupant l’ensemble des transactions financières pour une période donnée
  • Essentiel pour analyser la santé financière d’une entreprise
  • Permet de voir le détail de toutes les transactions financières
  • Utile pour détecter facilement les erreurs d’inscription des transactions
  • Aide à établir la balance de vérification
  • Aide à établir des états financiers financiers : bilan, états des résultats, etc.
  • Facilite la déclaration de revenus

Maintenant que vous savez que le grand livre est partie intégrante d’une bonne comptabilité, vous vous demandez peut-être comment créer ce rapport facilement ? Il suffit d’utiliser un logiciel de comptabilité tel que Kiwili. Un logiciel de gestion comptable pourra créer automatiquement et mettre à jour le grand livre, le journal général et aussi générer vos états financiers. Adopter un outil informatisé pour faire votre comptabilité peut s’avérer pertinent notamment pour éviter les erreurs de calculs et de transcription des données. Il pourra également vous faire économiser beaucoup de temps précieux et vos tâches de comptabilité plus simples.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !



Comprendre la rentabilité et solvabilité d’une entreprise

Comprendre la rentabilité et solvabilité d’une entreprise

La rentabilité et la solvabilité sont des notions fondamentales pour tout entrepreneur désirant avoir une vue sur les performances de son entreprise. Peut-être êtes-vous confus par rapport à ces termes et ne savez pas trop comment évaluer votre rendement ? Dans cet article vous comprendrez les différences entre ces indicateurs et saurez enfin si votre entreprise est rentable et/ou solvable grâce aux calculs financiers.

 

La rentabilité : définition, explications et calculs

En bref, la rentabilité c’est l’aptitude d’une entreprise à générer des bénéfices.

Cette notion financière représente pour précisément le rapport entre les revenus d’une entreprise et les ressources qu’elle a mobilisées pour les obtenir. En d’autres mots, une entreprise dite rentable gagne plus d’argent qu’elle en dépense.

Calculs de la rentabilité

Nous distinguons deux types de rentabilité : économique et financière.

  • Économique (ou en anglais Return on Assets ROA)

Mesure la rentabilité des capitaux engagés, c’est-à-dire la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices à partir des capitaux investis. Ce calcul est souvent destiné aux investisseurs financiers.

Voici comment la mesurer :

Calcul de la rentabilité économique = Résultat net / Capitaux propres

  • Financière (ou en anglais Return on Equity ROE)

Mesure la rentabilité des capitaux propres. Il indique sur les profits ou pertes générés aux capitaux investis par les actionnaires, c’est-à-dire la capacité de l’entreprise à rémunérer les actionnaires.

Voici comment la mesurer :

Calcul de la rentabilité financière = Résultat net / Actif total

 

La solvabilité : définition, explications et calculs

En bref, la solvabilité est la capacité d’une entreprise à répondre à ses échéances financières. Plus précisément, la solvabilité repose sur le fait qu’une entreprise soit en mesure de rembourser ses dettes avec sa trésorerie, à court, moyen ou à long terme ses dettes, sans se retrouver en défaut de paiement. Les dettes constituent entre autre les charges d’exploitation, les fournisseurs, les prestataires et l’impôt. Une entreprise qui est solvable a nécessairement des actifs (immobilisations, stocks, liquidités, etc.) supérieurs à son passif (dettes bancaires, fournisseurs, etc.).

Analyser la solvabilité de votre entreprise est indispensable, car elle vous renseigne sur la capacité de financer vos activités et faire face aux fluctuations boursières et monétaires.

Calculs de la solvabilité

Pour évaluer la capacité de votre entreprise à couvrir ses échéances financières,  nous vous proposons quelques calculs de ratios de solvabilité. Voici un rapide aperçu de ces différents ratios :

  • Ratio de solvabilité générale (ratio de fonds de roulement)

Il permet de mesurer la capacité de l’entreprise à payer ses dettes à court terme.

Voici comment le mesurer :

Ratio de solvabilité générale = actif à court terme/ passif à court terme

  • Ratio des liquidités immédiates

Ce ratio sert à savoir dans quelle mesure une entreprise peut payer ses dettes à court terme.

Voici comment le mesurer :

Ratio de liquidités immédiates = Actif disponible dans l’immédiat / passif à court terme

 

L’utilité des ratios de solvabilité

Les calculs de ratios solvabilité peuvent s’avérer fort utiles lorsqu’une entreprise prévoit de se développer ou recherche du financement. C’est aussi une mesure intéressante pour comparer l’évolution de l’entreprise au fur et à mesure des années.

La solvabilité de vos clients et fournisseurs

Il est par le fait même important de vérifier la solvabilité de vos clients et fournisseurs, afin de limiter vos risques financiers. Saviez-vous que 25% des faillites d’entreprises sont dues aux retards de paiement ? Prenez donc les précautions nécessaires afin d’éviter les impayés. Si la majorité de votre chiffre d’affaires est généré par quelques gros clients, votre risque est encore plus grand, puisque votre pérennité dépend de la santé financière de ces clients.

Pour explorer d’autres calculs financiers, consultez notre article sur les ratios comptables.

 

Solutions pour améliorer la rentabilité et la solvabilité

Pour améliorer votre rentabilité, développez un plan d’action pour réduire les dépenses et dettes de votre entreprise. Pensez également à des moyens d’acquérir plus de clients et à rechercher de nouveaux marchés.

Puisque la solvabilité s’améliore lorsque l’actif augmente et que le passif diminue, vous pouvez vendre certains actifs pour rembourser vos dettes. De plus, une bonne pratique est de penser d’abord à rembourser vos dettes avant d’investir votre argent ailleurs.

 

Conclusion

Pour jauger la santé financière et la pérennité d’une entreprise, il faut porter un diagnostic sur sa rentabilité et sa solvabilité. Des calculs de rentabilité et de ratios de solvabilité sont nécessaires pour établir un verdict. Souvenez-vous qu’une entreprise rentable est forcément solvable. L’inverse n’est par contre pas toujours vrai. L’entreprise solvable qui a une bonne trésorerie bénéficie d’assez d’argent pour rembourser ses dettes, mais peut-être pas pour investir.

Vous souhaitez avoir des conseils pour bien gérer votre trésorerie ? Lisez notre article qui vous donne des astuces pour bien gérer ses liquidités. Outillez-vous également d’un logiciel de gestion comptable avec des fonctionnalités d’analyse de trésorerie pour vous aider.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !



 

Factures en France : les mentions obligatoires et exemple

Factures en France : les mentions obligatoires et exemple

Vous êtes travailleurs indépendants ou une petite entreprise en France et vous ne savez pas comment créer une facture ? Cet article saura vous guider. Nous vous indiquons les fonctions de la facture et les mentions obligatoires imposées par la législation. Nous proposons également un outil de création de factures, ainsi qu’un exemple.

Fonctions et utilités de la facture en France

Tout d’abord, il est à noter que l’établissement d’une facture est obligatoire dans les cas suivants :

  • Vente ou prestation de service entre deux professionnels
  • Vente ou prestation de service supérieur 25€ entre un professionnel et un particulier

La facture comporte plusieurs fonctions : juridique, commerciale, comptable et fiscale

  • Sert de preuve juridique : document qui prouve l’achat ou la vente entre un créancier et un débiteur
  • Explique l’entente commerciale : détaille les produits et services vendus ainsi que les autres éléments importants de l’entente.
  • Sert de justificatif fiscal : utile pour vérifier le règlement des taxes et impôts
  • Sert de document comptable : nécessaire pour établir les comptes du travailleur indépendant ou de l’entreprise

Les mentions obligatoires des factures en France

Mentions obligatoires générales

  • Indication de la mention “Facture”
  • Numéro de la facture

Mentions obligatoires concernant vos informations (identité du vendeur ou prestataire de services) :

  • Nom de votre entreprise (Dénomination sociale) / votre prénom et nom si vous êtes travailleur indépendant ou entrepreneur individuel
  • Adresse
  • Numéro de Siren ou Siret
  • Code NAF
  • Forme juridique et capital social (pour les sociétés)
  • Numéro RCS et ville du greffe d’immatriculation (pour les commerçants)
  • Numéro au répertoire des métiers et département d’immatriculation (pour les artisans)
  • Numéro d’identification à la TVA ( seulement si le client redevable de la TVA et pour les factures au delà ou égal à 150€ )

Mentions obligatoires concernant les informations de l’acheteur :

  • Nom de votre entreprise (Dénomination sociale) / votre prénom et nom si le client est travailleur indépendant ou entrepreneur individuel
  • Adresse
  • Numéro d’identification à la TVA (seulement si le client redevable de la TVA et pour les factures au delà ou égal à 150 € )

Mentions obligatoires concernant les dates :

  • Date de l’émission de la facture
  • Date de la vente ou fin de prestation des services

Mentions obligatoires concernant les produits ou services vendus :

  • Description du produit ou service
  • Prix hors TVA
  • Taux de TVA applicable
  • Montant de la TVA applicable
  • Réduction de prix applicable
  • Somme à payer hors taxe et toutes taxes comprises

Pour plus d’informations, veuillez vous référer au site officiel de l’administration française.

Comment faire une facture facilement en France ?

Vous pouvez faire une facture comportant les mentions légales mentionnées plus haut à l’aide de Word ou Excel. Encore plus simple et efficace, vous pouvez établir vos factures gratuitement à l’aide d’un logiciel de factures en ligne, tel que Kiwili.

Avec Kiwili, vous pouvez non seulement créer une une facture électroniquement, mais vous pouvez également les acheminer à votre client par courriel et vous faire payer directement en ligne.

Se doter d’un outil de création de factures est la meilleure solution pour les travailleurs indépendants et entreprises, car il vous permet de :

  • Créer des factures professionnelles en conformité aux législations françaises
  • Enregistrer vos données sensibles en ligne
  • Épargner du temps et vous simplifier la tâche

Voici un aperçu des mentions que vous pouvez faire apparaître dans vos factures française avec Kiwili :

Mentions factures france

Exemple de facture

Voici un modèle de facture que vous pouvez générer avec le logiciel de facture en ligne Kiwili :

Exemple facture France mentions légales

Vous êtes prêt à utiliser l’outil de facturation de Kiwili pour créer votre première facture en quelques clics ? Abonnez-vous à Kiwili et faites l’essai de ses fonctionnalités de facturation gratuitement pour 14 jours. Vous profiterez également des autres fonctions incluses dans le logiciel : comptabilité, CRM et gestion de projets et plus !

Vous avez déjà fait parvenir une facture à votre client mais celui-ci tarde de régler la note ? Consultez notre article portant sur les modèles de relance de facture.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !



La balance de vérification en comptabilité : définition et exemple

La balance de vérification en comptabilité : définition et exemple

Définition et compréhension de la balance de vérification

La balance de vérification est un rapport comptable qui liste les soldes débiteurs et créditeurs des comptes de l’entreprise. Il est utilisé dans le système de comptabilité en partie double. La balance de vérification est utile pour :

  • Vérifier que le total des soldes créditeurs et des débiteurs soit égal.
  • Vérifier l’exactitude des écritures comptables.
  • S’assurer qu’il n’y ait pas d’erreurs de traitement ou de saisie des données.
  • Voir la balance de chaque compte, à un seul endroit.
  • Préparer les états financiers de fin d’exercice.

Ce rapport est surtout utilisé par le comptable lors de la préparation d’écritures de régularisation à la fin du mois ou à la fin de l’exercice financier.

Présentation de la balance de vérification

La balance de vérification est présentée sous forme de tableau. Nous y retrouvons la liste des comptes à gauche avec les codes comptables et leurs descriptions. À droite, il y a deux colonnes, une pour le débit et une autre pour le crédit. Les comptes d’actifs et de dépenses apparaissent au débit de la balance de vérification, tandis que les comptes de passifs, de capital et de revenus apparaissent au crédit. Au bas du tableau, vous trouverez le total des soldes débiteurs et créditeurs de l’entreprise. Si les deux totaux ne sont pas égaux, cela signifie qu’une erreur de saisie est enregistrée et qu’il faudra procéder à des vérifications.

Limitations de ce rapport comptable

À noter que même lorsque les totaux de débit et de crédit indiqués sur la balance de vérification sont égaux, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas d’erreur dans les comptes. Par exemple, un débit peut être saisi sur le mauvais compte, ce qui signifie que le débit total serait tout de même est correct.

Exemple de balance de vérification

Voici un exemple de balance de vérification pour une entreprise de services.

Balance de vérification au 31 décembre 2018

Code ComptableDescriptionDébitCrédit
1060Compte courant2623.88719.23
1075Total de l’encaisse0706.51
1200Comptes clients15597.320718.21
2100Comptes fournisseurs4697.9815632.51
2190Impôt fédéral à payer01000
2310TPS/TVH perçue sur les ventes391.31367.03
2315TPS/TVH payée sur les achats299.564.15
4100Recette – Conseils professionnels715.248091.44
4580Rénovations18913.318407.93
4600Électricité9.37229.87
5001Achats divers0445
5040Coût du Stock C141340
57381.8857381.88

 

Faire une balance de vérification

Vous pouvez produire ce rapport comptable par vous même, avec un chiffrier Excel. Nous vous suggérons toutefois de d’utiliser un logiciel de comptabilité, tel que Kiwili afin d’éviter les calculs fastidieux et les erreurs.

 

Utiliser un logiciel pour vos rapports comptables

Outre la balance de vérification, de nombreux autres documents comptables sont indispensables pour les petites entreprises et PME. État des résultats, bilan, rapports de taxes, etc. Un logiciel de comptabilité en ligne sera votre meilleur allié pour réaliser ces rapports, puisqu’il les générera pour vous, en un seul clic.

N’hésitez pas à essayer gratuitement le logiciel Kiwili, afin de gérer votre entreprise facilement et mettre votre comptabilité sur pilote automatique.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !



L’état des résultats en comptabilité : définition et exemple

L’état des résultats en comptabilité : définition et exemple

Définition de l’état des résultats

L’état des résultats est un document comptable de synthèse qui inclut des informations pertinentes pour faire l’analyse de performance financière d’une entreprise. L’état des résultats (aussi appelé compte de résultat) renseigne sur la santé financière d’une entreprise et sa rentabilité. Ce document comptable est pertinent pour l’entreprise elle-même, ainsi que les parties externes concernées (investisseurs et instances gouvernementales, etc.). Concrètement, l’état des résultats indique les revenus (ventes) et les dépenses (charges) pour une période donnée, de même que la différence entre les deux. Avec l’état des résultats, une entreprise saura si elle est bénéficiaire (si les revenus sont supérieurs aux dépenses) ou à l’inverse, déficitaire.

Ce document comptable fait partie des états financiers qu’une entreprise doit produire la fin d’exercice comptable, accompagné du bilan et de la balance de vérification.

Différences entre le bilan et l’état des résultats

Bien que ces deux documents comptables établis lors de la clôture d’un exercice financier, ils n’ont pas le même raison d’être.

  • Le bilan montre la situation finale des actifs, des passifs et capitaux propres d’une entreprise pour une période donnée. Il sert à voir ce que vous possédez et ce que vous devez à vos créanciers.
  • L’état des résultats montre les revenus et dépenses générés au cours de la période.

Pourquoi produire ce rapport comptable ?

Avec l’état des résultats, l’entrepreneur cherche à répondre aux questions suivantes :

  • Est-ce que l’entreprise a généré un profit ou une perte durant l’année ?
  • Est-ce que l’entreprise est profitable ?
  • Est-ce que l’entreprise a des dépenses trop importantes par rapport à ses revenus ?

Comment faire un état des résultats ?

1) Créer un état des résultats manuellement

Bien sûr, vous pouvez calculer manuellement vos produits et charges, votre bénéfice net et donc produire votre rapport comptable.
La présentation de l’état des résultats peut varier d’une entreprise à l’autre, selon les activités exercées et la taille de celle-ci. Nous y retrouvons toujours les charges d’exploitation (dépenses) et les produits (revenus), classifiées dans un tableau ou une liste.

Modèle d’état des résultats pour une entreprise de services :

État des résultats pour la période du __________ au __________

PRODUITS 
Revenus de vente de services : __________

TOTAL PRODUITS : __________

CHARGES 
Frais d’exploitation :
Salaires et commissions : __________
Publicité et promotion : __________
Entretien et réparations : __________
Intérêts et frais bancaires : __________
Assurances : __________
Loyers : __________
Amortissements : __________

TOTAL CHARGES :

BÉNÉFICE NET (ou PERTE NETTE) : __________

Exemple d’un état des résultats

Nous vous présentons un exemple pour une entreprise de services, une agence de services de marketing et développement web.

État des résultats pour la période du 1 janvier 2018 au 31 décembre 2018

PRODUITS :

Revenus de vente de services

Prestations de services de marketing : 148 200
Prestations de services de développement web : 162 400

TOTAL PRODUITS : 310 600

CHARGES :
Salaires et commissions : 120 000
Publicité et promotion : 8 700
Entretien et réparations : 1 200
Intérêts et frais bancaires : 250
Assurances : 800
Loyers : 24 000

TOTAL CHARGES : 154 950

BÉNÉFICE NET :  155 650

Définitions et calculs
  • Produits (ou revenus ou ventes ou chiffre d’affaires) : entrée de liquidités générées par les activités commerciales d’une entreprise.
  • Charges (ou dépenses) : sortie de liquidités (coût) supportée par l’entreprise dans le cadre de son activité
  • Frais d’exploitation : Tous les frais qui n’entrent pas dans le coût des marchandises vendues (dans le cas d’une entreprise qui vend des produits).
  • Bénéfice net (ou perte nette): Le total des produits soustrait aux total des charges.

2) Créer un état des résultats électroniquement

Si vous souhaitez vous éviter les erreurs de calcul et les tracas, nous vous recommandons d’utiliser un logiciel de comptabilité, tel que Kiwili. Avec un logiciel qui inclut des fonctionnalités d’état des résultats, vous pouvez générer votre état financier en un seul clic. Vous pouvez donc facilement sortir votre état des résultats chaque mois si vous le souhaitez, ainsi qu’à la fin de l’année fiscale.

Générez votre état des résultats rapidement avec Kiwili

Le module comptable de Kiwili offre des fonctionnalités indispensables pour les travailleurs autonomes, petites entreprises et PME. Le logiciel vous permet de générer votre état des résultats à tout moment, facilement et sans effort. Vous pourrez également générer votre bilan, balance de vérification, faire votre conciliation bancaire et plus.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !



Procédures de fin d’année financière d’entreprise : 9 tâches à accomplir

Procédures de fin d’année financière d’entreprise : 9 tâches à accomplir

La fin de l’année est une période occupée pour la plupart des gens. En tant que propriétaire de petite entreprise ou PME, vous aurez encore plus à vous soucier avant le 1er janvier.  Vous devrez entre autres procéder à plusieurs tâches comptables pour faire votre fermeture d’année financière et être en règle avec les autorités. Notre checklist vous offre un survol des étapes de clôture de fin d’année à réaliser. Vous pourrez ainsi démarrer du bon pied l’année 2019 !

1. Relancer les factures non payées

Certains clients vous doivent de l’argent ? C’est le temps de relancer les factures impayées avant la fin de l’année. Il existe plusieurs bonnes pratiques pour réclamer l’argent qui vous est dû. Dans un premier temps, vous pouvez contacter par courriel chaque client qui a des factures en attente de paiements pour leur rappeler cordialement de procéder au paiement. Nos modèles de relance de facture impayée peuvent d’ailleurs vous aider. Dans un deuxième temps, si vos courriels de relance n’amènent pas de résultats, investiguez sur les raisons pour lesquelles vous n’avez pas reçu d’argent à ce jour. Appelez le client au besoin pour en discuter et négociez vos conditions de paiement de facture, afin d’être payé plus rapidement.

2. Compilez et entrez toutes vos dépenses

Une autre tâche de clôture de fin d’année pour une toutes les entreprises et de rapatriez vos reçus de dépenses déductibles d’impôts. Prenez soin de les entrer dans un logiciel de comptabilité en ligne tel que Kiwili. Ajoutez des photos de vos reçus dans le logiciel afin d’avoir toutes vos dépenses enregistrées dans un endroit sécuritaire sur le cloud, disponible en tout temps. De cette manière, vous pourrez déduire de vos revenus toutes les dépenses encourues, ce qui fera diminuer le montant d’impôt à payer.

3. Faites votre conciliation bancaire

La conciliation bancaire (ou rapprochement bancaire) est un processus de contrôle qui sert à s’assurer que les livres comptables de l’entreprise sont en adéquation avec les relevés bancaires professionnels. C’est-à-dire que le solde débiteur des comptes doit être égal au solde créditeur de la banque. Le logiciel Kiwili offre la fonctionnalité de conciliation bancaire pour vous faciliter la tâche et vous faire épargner du temps.

4. Mettez à jour vos livres comptables

Une autre procédure de fin d’année est de faire votre tenue de livres. Que vous fassiez votre tenue de livres à la main, avec un comptable ou à l’aide d’un logiciel de comptabilité, l’important est qu’elle soit réalisée en bonne et due forme. Assurez-vous que vos entrées et sorties d’argent pour toute l’année financière soient catégorisées dans les différentes classes de comptes et inscrites correctement au journal général. Vous devrez enregistrer les écritures de clôture des comptes qui vont vous permettre de fermer votre exercice comptable et passer au prochain exercice. Les écritures contenues dans le journal général vont alimenter le grand livre, qui sera indispensable pour générer vos états financiers.

5. Préparez les états financiers

En vue de votre fin d’année comptable, vous devrez sortir les états financiers de votre entreprise. Les trois principaux états financiers sont le bilan, l’état des résultats et les flux de trésorerie. Ces documents fournissent de l’information sur la situation financière et la performance de l’entreprise.

  • Le bilan : c’est une “photo” de votre entreprise à un moment donné au cours de son existence. Il sert à voir ce que vous possédez et ce que vous devez à vos créanciers. En comptabilité, l’équation du bilan est : Actif = Passif + Capitaux propres
  • L’état des résultats : il démontre efficacement les revenus et les dépenses que vous avez générés au cours d’une période donnée : Produits –Charges = Bénéfice net Lorsque vous avez effectué le bilan et l’état des résultats, vous pouvez faire ce qu’on appelle une balance de vérification. Elle est utile pour savoir si vous n’avez pas fait d’erreur d’écritures comptables. Vos débits devront être égaux à votre crédit : Débit = Crédit
  • Les flux de trésorerie (cash flow) : c’est une autre “photo”de l’argent qui entre et qui sort de votre entreprise.

6. Évaluer votre situation financière

Une étape cruciale de votre fin d’année financière est d’analyser vos chiffres. Analysez vos états financiers et procédez à des calculs comptables pertinents pour votre entreprise. Vous voudrez faire un bon diagnostic financier et tirer des conclusions sur votre performance. Quelques calculs de ratios comptables peuvent être pertinents pour votre petite ou moyenne entreprise :

Ratio de rentabilité :

  • Marge bénéficiaire nette : Le ratio sert à démontrer l’argent par l’entreprise après qu’elle se soit acquittée de toutes ses charges. Calcul de la marge bénéficiaire nette = Bénéfice net après impôt / Chiffre d’affaires net

Ratios de solvabilité :

  • Ratio des liquidités : Ce ratio sert à savoir dans quelle mesure une entreprise peut payer ses dettes à court terme. Calcul du ratio des liquidités = Actif disponible à court terme / passif à court terme

Suivant votre diagnostic financier, vous serez en mesure de faire des choix stratégiques éclairés.

7. Évaluez votre stratégie fiscale, au besoin

Examinez les différentes stratégies fiscales que vous avez utilisées pour la dernière année et voyez s’il pourrait avoir des changements à effectuer afin de réduire le montant d’impôt à payer. Peut-être serait-il plus avantageux de faire une transformation de votre structure juridique, afin de devenir une société par actions (compagnie) par exemple ? Parlez à un professionnel en tant que comptable et/ou avocat fiscaliste pour voir la meilleure situation qui s’offre à vous.

8. Vérifiez la comptabilité et préparez les documents

La prochaine étape de fermeture d’année en comptabilité est de vérifier que le tout est conforme. Révisez vos documents financiers et vos livres comptables pour être certain que votre comptabilité est bien en règle et reflète la réalité. Préparez ensuite les documents et les informations requises pour faire votre déclaration de revenus.

9. Rédigez des objectifs et planifiez pour la nouvelle année

Vous êtes rendu à la fin de votre liste de procédures de fin d’année financière ! Prenez du temps pour :

  • Fixer les objectifs (financiers et stratégiques) de la prochaine année. N’oubliez pas de rédiger des objectifs d’entreprise SMART (spécifiques, mesurables, réalistes et temporels).
  • Préparez un plan d’action qui vise à planifier avec précision les différentes actions nécessaires à la poursuite de vos objectifs préalablement établis.

Nous espérons que notre checklist de contrôle de fin d’année vous facilitera la tâche et vous incitera à planifier encore mieux votre entreprise pour l’avenir !

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !