Être chef d’équipe n’est pas toujours facile. Mener un projet à bien peut vite s’avérer compliqué si l’on a pas correctement identifié tout ce qu’il y avait à faire. Avoir une vision claire est la base du pilotage de projet, mais implique bien d’autres éléments, à commencer par vous !
Gestion du personnel, instauration d’un cadre de travail avec un logiciel de gestion de projet, suivi des missions de chacun, voici tous nos conseils pour bien piloter un projet en tant que gestionnaire de projet.

 

SOMMAIRE

  1. Quelle est la différence entre management, gestion et pilotage de projet ?
  2. Avoir la posture d’un leader
  3. Savoir arbitrer
  4. Utiliser les bons outils

 

Quelle est la différence entre management, gestion et pilotage de projet ?

Avant de commencer, petit point théorique sur les différents termes autour de la gestion de projet. Management, gestion, pilotage, on a tendance à souvent faire l’amalgame entre ces trois notions, pourtant bien différentes :

  • La gestion de projet correspond à l’organisation du projet au sens large. À partir d’une enveloppe budgétaire, de ressources humaines et matérielles, le chef de projet doit garantir la bonne répartition de ses ressources. Le but est de réussir à atteindre l’objectif qu’on lui a fixé dans le délai qu’on lui a accordé.
  • Le pilotage du projet (aussi appelé conduite de projet) s’applique pour la partie opérationnelle du projet. Il consiste à suivre et à piloter l’exécution de chaque tâche du projet. Le pilotage de projet mise sur les productions de chacun des membres de l’équipe (à la différence du management de projet qui se concentre sur la productivité).
  • Le management de projet désigne la dimension managériale de la gestion. C’est le comportement du manager envers son équipe et sa manière de la diriger. Garantir l’harmonie et le bon fonctionnement entre chaque membre de l’équipe est sa priorité. Le gestionnaire est orienté sur la performance de l’équipe avant tout, avec en tête la volonté d’atteindre au mieux les objectifs fixés.

S’il y a des différences entre tous ces concepts, ils sont néanmoins très étroitement imbriqués et impliquent d’être à l’aise avec ces trois notions pour qu’un projet soit mené à bien.

Cet article va se concentrer sur le management du projet et les postures à adopter pour bien piloter un projet.

 

Avoir la posture d’un leader

Être leader ne signifie pas être le chef qui commande et régule tout. Votre expertise et votre position hiérarchique vous rendent légitime, mais vous devrez acquérir le respect de votre équipe pour que vous soyez considéré comme tel.

Votre comportement au sein du groupe de travail est déterminant pour le pilotage de projet. Une équipe est composée de membres aux profils très variés. Certains auront besoin d’être très cadrés, d’autres de travailler en totale autonomie. C’est à vous de bien identifier les comportements de chacun et de trouver la meilleure manière de fonctionner avec eux.

Une dimension importante dans cette démarche est la compréhension de leurs attentes. Quelle est leur principale source de motivation et de gratification ? Est-ce qu’ils aiment travailler en équipe ? Vous devez sonder le terrain auprès de vos collaborateurs pour espérer pouvoir avancer en équipe et tirer parti des différences de chacun. Grâce à ces analyses, vous serez capable d’adapter le style de votre management à votre équipe. Votre style peut être directif, persuasif, participatif ou délégatif.

Cela signifie aussi que vous devez être capable de responsabiliser certains membres de votre équipe pour améliorer leur implication et les aider à valoriser leur travail.

 

Savoir arbitrer

Même si vous devez être conciliant et compréhensif avec votre équipe, vous restez néanmoins celui qui doit prendre des décisions et décider de la direction du projet. Il faut donc être capable de garder les idées claires et d’écarter ses a priori, si on en a.

Bien piloter un projet, c’est faire les bons choix pour le projet. Se renseigner auprès de son équipe, par des recherches et par une réflexion en amont est donc primordial avant toute prise de décision si l’on veut être sûr de ce que l’on fait.

Prendre une décision ne veut pas non plus dire la prendre seule. Il ne faut jamais hésiter à intégrer ses collaborateurs au processus de réflexion. Quitte à organiser des brainstormings (remue-méninges) ou à mettre en place des votes pour vous aider à prendre des décisions.

 

Utiliser les bons outils

Délimiter le champ d’action de chacun est l’une des premières choses à faire lorsque l’on commence à planifier un projet. Découper le travail en tâches est primordial. Il faut aussi utiliser les outils appropriés pour maintenir l’efficacité au niveau individuel et collectif.

Les avantages des logiciels de gestion de projet en ligne sont nombreux, il faut néanmoins veiller à respecter quelques principes :

  • Limiter l’infobésité
    Un outil en ligne doit diminuer la quantité d’information créée, pas l’augmenter. Le but est de pouvoir se focaliser sur son travail en ayant à disposition tous les éléments dont on a besoin. Identifier les besoins avant de commencer à utiliser un logiciel Il ne faut pas utiliser un logiciel pour utiliser un logiciel. Déterminer vos besoins (espace de travail collaboratif, partage de document, tableau de bord, etc.) avant de vous lancer dans l’apprentissage et l’appropriation d’un logiciel.
  • Réduire au maximum le nombre d’outils
    L’intérêt d’un outil en ligne, c’est de réduire au maximum les interfaces et les intermédiaires entre les parties prenantes et les informations. Nous vous recommandons donc de ne travailler qu’avec quelques outils bien maîtrisés par l’équipe.
  • Centraliser toutes vos informations sur le logiciel
    Notes de suivi, documents, rapports, échanges, concentrez tous vos échanges sur une seule plateforme. Cela garantira la validité de vos informations et de vos documents. Si tout le monde travaille sur la même base, le travail collectif et la cohésion générale n’en seront que plus efficaces.
  • Adaptez-vous au numérique
    Être une entreprise dans l’air du temps, c’est savoir s’adapter aux nouvelles méthodes et pratiques. La concurrence est souvent rude, et utiliser les bons outils correctement représente un avantage stratégique indéniable pour votre entreprise. Faites en sorte que les logiciels utilisés fassent partie intégrante de vos projets, en vous en servant lors de vos réunions et au quotidien.

 

Le pilotage de projet nécessite une expertise et des outils. Avoir le statut de chef de projet ne suffit pas. Il faut agir en tant que tel et être proactif pour voir un projet mené à bien. Cela passe avant tout par l’écoute, le travail personnel et les encouragements de votre équipe.

Cependant, pour garantir votre succès, vous devez définir un cadre de travail clair et collaboratif, propice au travail en équipe et à l’efficacité du collectif.

Le logiciel de gestion de projet Kiwili fait partie de ces outils qui peuvent vous aider à mieux piloter vos projets. Profitez d’une période d’essai gratuite de 14 jours pour vous en rendre compte !

 

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !