Quelle est la nature du travail d’un entrepreneur ? Peut-on prévoir l’évolution de son entreprise malgré tous les aléas envisageables ? L’avenir n’est-il fait que d’une multitude de variables quantifiables et relativement prévisibles ? Ai-je les compétences requises pour entreprendre ?

Tant de questions qu’on peut se poser lorsque l’on est entrepreneur. L’entrepreneuriat, un mot tendance ces dernières années et souvent évoqué par votre entourage et les médias. Cependant, personne ne saurait donner une définition exacte de ce terme. L’équipe Kiwili s’est donc penchée sur le sujet pour ses lecteurs. Tout d’abord, notons que l’entrepreneuriat est un terme assez large. Pour certains, l’entrepreneuriat c’est créer de la richesse et de l’emploi par la création d’une entreprise. Pour d’autres, un entrepreneur est un individu qui prend l’initiative d’assumer un risque économique et qui contribue au développement du marché.

 

Qui peut entreprendre ?

Pour réussir en entrepreneuriat, il faut détenir un certain nombre de qualité. Tout le monde n’a pas forcément les qualités requises pour entreprendre. Entreprendre est tout un art et tout le monde n’est pas compétent dans le domaine.

Un entrepreneur doit être :

  • créatif, c’est-à-dire doit innover en permanence et surtout rester compétitif face à la concurrence
  • rigoureux pour organiser et gérer son entreprise
  • modeste : il doit avoir le recul nécessaire pour se questionner
  • confiant et afficher une certaine assurance. Il doit être le premier à croire au succès de son entreprise
  • avoir du leadership, c’est-à-dire une bonne force de persuasion afin de faire adhérer son entourage à ses idées

Un autre point très important est d’opter pour un comportement adéquat. Vous ne pouvez plus penser comme un employé. En plus de posséder ces qualités, il faut choisir le type d’entrepreneuriat adéquat avec son idée de départ. L’entrepreneuriat ne peut pas être limité à une seule forme. Nous allons donc voir les différentes formes d’entrepreneuriat possibles.

 

Les différentes formes d’entrepreneuriat

La création ex nihilo 

La création ex nihilo est la création d’une entreprise “à partir de rien”. L’une des plus grandes difficultés de ce type de création est l’entrée sur le marché. Il faut être patient avant de pouvoir implanter son produit de façon idéale, d’acquérir des clients et de convaincre des partenaires au projet. Un autre point primordial est de vous démarquer de la concurrence. La prise de risque est la plus importante dans cette forme d’entrepreneuriat. Votre business plan doit être en béton et doit être étoffé de plusieurs études prédictives surtout sur le plan financier pour vous assurer un projet viable.

La reprise d’entreprise ou d’activité 

La reprise d’entreprise permet à l’entrepreneur de s’appuyer sur des données précédentes comme son histoire, sa structure et son fonctionnement. La reprise peut être réalisée par un individu pour son propre compte ou par une entreprise existante.

L’intrapreneuriat 


L’intrapreneuriat est l’action d’agir comme un entrepreneur dans une entreprise dans laquelle vous êtes employé. L’intrapreneuriat prendre souvent la forme d’une succursale ou souvent d’une délocalisation à l’étranger.

Essaimage ou extrapreneuriat


L’essaimage ou l’extrapreneuriat est l’accompagnement de départ de ses salariés par une entreprise en les aidant à créer leurs propres activités. On trouve souvent ce phénomène d’essaimage dans le monde des nouvelles technologies de l’information.

 

L’autoentrepreneuriat


Le régime de l’autoentrepreneur s’applique aux personnes physiques qui créent une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale. Ce régime est celui le plus fréquemment utilisé.

 

L’Entrepreneuriat social


L’entrepreneuriat social concerne une entreprise dont l’activité économique a été conçue de manière à créer de la “valeur sociale”, c’est-à-dire mettre en oeuvre des solutions innovantes à des problèmes sociaux dans les domaines du développement durable, de l’environnement, de la santé ou toute activité pouvant bénéficier à la société.

 

Notions à connaitre

L’entrepreneuriat est souvent un choix réfléchi. Rares sont les personnes qui se lancent comme entrepreneurs du jour au lendemain, sur un coup de tête. En effet, en plus de bâtir votre projet, après avoir choisi la forme d’entrepreneuriat qui vous convient le mieux, des formalités sont à respecter et un statut est à choisir. Kiwili vous renseigne sur les formalités administratives applicables à la France et sur les statuts possibles. Notez que les démarches obligatoires en amont de la création de votre entreprise et les statuts qui s’offrent à vous sont différents pour le Québec. Nous vous conseillons de vous pencher sur ces aspects juridiques et légaux avec attention pour être sûr de vous lancer sans faux pas.

 

Nous espérons vous avoir éclairé au sujet de l’entrepreneuriat. N’hésitez pas à consulter d’autres article de notre blog pour enrichir votre lecture et vos connaissances. Notez qu’une fois lancé en affaires, votre entreprise doit continuer à répondre à des obligations, telles que la réalisation d’une comptabilité. Notre logiciel de gestion est là pour vous aider.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !