L’entrepreneuriat social ou entreprise d’économie sociale…  Ces dernières années, de plus en plus de jeunes créent des entreprises à vocation sociale c’est-à-dire qui répondent aux besoins sociaux ou environnementaux de la société. L’entrepreneuriat social suscite un intérêt croissant dans une société où les enjeux écologiques et sociaux sont forts. Découvrons ensemble de quoi il s’agit exactement.

 

Un peu d’histoire…

L’entrepreneuriat social est apparu au cours des années 80 aux États-Unis et dans les années 90 en Europe. L’entrepreneuriat social n’est donc pas nouveau, mais comme toute nouvelle chose il a fallu du temps pour se développer et être connu. Au fil des années, on a assisté à l’émergence de nouvelles dynamiques entrepreneuriales à but social, comme la création de statuts adaptés aux entrepreneurs sociaux, la mise en place de nouveaux dispositifs d’appui et le surgissement de nouveaux réseaux dans ces secteurs qui se dynamisent.

L’entrepreneuriat social est une autre façon d’entreprendre, où l’on ne cherche pas qu’à faire du profit. L’entrepreneur place l’efficacité économique au service du social et de l’environnement.

 

L’entrepreneuriat social : une définition détaillée

L’entrepreneuriat social est un terme beaucoup plus général qui englobe la notion d’économie sociale. L’entrepreneuriat social est une organisation de l’activité avec un projet économique viable, qui satisfait à des finalités d’intérêt général (sociaux ou environnementaux) mais à un but lucratif. L’entrepreneur doit satisfaire un besoin réel de la population tout en créant son propre emploi.

Une analyse de cette définition s’impose…

  • Qu’entend-on par “projet économique viable” ?

Un projet économique viable signifie que celui-ci est en mesure de subvenir d’abord à ses propres besoins financiers, avant de subvenir aux besoins de l’intérêt général. Une entreprise en situation précaire ne pourra pas se permettre d’aider les autres. L’entreprise doit avoir un minimum de profit.

  • Qu’entend-on par “finalités d’intérêt général” ?

Elle doit répondre à des finalités sociales et environnementales. Ces besoins peuvent être présents dans divers secteurs comme le vieillissement de la population, l’accès aux soins, la limitation du gaspillage, la lutte contre le chômage, etc.

  • Qu’entend-on par “but lucratif” ?

L’entreprise doit faire un minimum de profit même si l’entreprise ne veut pas générer des profits importants. En effet, les profits générés par ses entreprises peuvent être conservés par l’entreprise. Le but de l’entrepreneuriat social est d’utiliser une majorité de ses ressources pour les besoins sociaux ou environnementaux contre lesquelles lutte l’entreprise.

 

Entrepreneuriat social ou entreprise d’économie sociale ?

L’entreprise d’économie sociale est une forme entrepreneuriat social. L’entreprise d’économie sociale regroupe toutes les formes d’entreprise collective comme les organismes sans but lucratif et les coopératives. L’entrepreneuriat social est quant à lui une entreprise de l’économie sociale qui doit créer un minimum de profit.

Voici deux exemples d’entreprise économique sociale et d’entreprise sociale pour mieux saisir la différence entre ces deux notions proches :

  • Éco vélo est une entreprise d’économie sociale, car elle est une association sans but lucratif dans lequel l’association recycle les vélos.
  • Tandis que Station Service est une entreprise sociale à but lucratif qui offre un service de location de vêtements à québécois.

 

Les conditions spécifiques pour le statut d’entrepreneur social

Aucune condition spécifique n’est requise pour avoir le statut d’entrepreneur social. Il faut seulement que l’entreprise réponde aux besoins sociaux et environnementaux de la société. Peu importe la forme de l’entreprise. Il n’existe pas de législation spécifique. La forme de l’entreprise sociale existe sous différentes formes par exemple l’entreprise sociale peut prendre la forme d’une coopérative, d’une association, d’une entreprise individuelle, etc. La seule et unique condition est que l’entreprise doit agir pour l’intérêt général.

 

Les qualités nécessaires pour être un entrepreneur social

La principale qualité requise d’un entrepreneur social est la motivation. L’entrepreneur social doit avoir envie de lutter contre un problème de la société. Cette motivation va être son moteur principal et va lui permettre de créer un entrepreneuriat social. Il ne faut pas perdre de vue que l’entrepreneuriat traditionnel est complexe. Agir pour la société implique davantage d’investissements personnels pour pour affronter les barrières administratives et sociales imposées par la société. Il faut être entouré des bonnes personnes.

Il est primordial de s’entourer des personnes compétentes pour la concrétisation de votre entrepreneuriat social. On n’est pas forcément compétent dans tous les domaines, c’est pourquoi il est important de construire un réseau de professionnels et de contacts pertinents pour le développement de son activité..

 

L’entrepreneuriat social et les entreprises d’économie sociales ont une mission axée sur le bien-être de la société, qu’il soit social ou environnemental. L’entreprise d’économie sociale a plus de facilité d’accès à des bénévoles, dons, subventions, commandites, et peut être mettre en place plus facilement des partenariats. Pour ce type d’entreprise, la gouvernance est habituellement participative, c’est-à-dire que tout le monde à son mot à dire. Tandis que pour l’entrepreneuriat social, l’équipe de direction a un contrôle total de son entreprise et prend généralement les décisions seule.

Pour continuer votre lecture, découvrez les principes de l’économie sociale et solidaire appliqués aux entrepreneurs.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !