Être micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) a de nombreux avantages d’un point de vue comptable. Le micro-entrepreneur dispose d’un régime fiscal et une comptabilité allégée. Cela évite par exemple d’avoir un bilan annuel à présenter à la fin de chaque année fiscale.

Un micro-entrepreneur néanmoins des obligations et des démarches à respecter.

Vous disposez de très peu de connaissances en comptabilité ? Vous vous sentez perdu(e) dans toutes ces démarches administratives ?

Nous avons réuni dans cet article toutes les obligations à respecter en tant qu’auto-entrepreneur, ainsi que nos conseils pour vous y tenir.

Voici les 7 commandements comptables des micro-entrepreneurs !

 

1) Un livre des recettes tu tiendras

En tant que micro-entrepreneur, comme tout autre chef d’entreprise, vous devez justifier vos rentrées d’argent dans un document appelé le livre des recettes, qui récapitule et justifie vos recettes d’entreprises. C’est la base de toute comptabilité d’entreprise.

Il s’agit d’un journal chronologique, qui doit être coté et tenu au jour le jour. Pour chaque encaissement, vous devez renseigner :

  1. La date de la vente ou du service
  2. Le numéro de facture correspondant et la référence des pièces justificatives
  3. Le montant de l’encaissement
  4. Le nom du client
  5. La nature de l’opération encaissée
  6. Le mode de règlement (chèques, espèces, etc.)*

* Attention le plafond maximal pour un paiement en espèce est de 1000€

 

Nous vous recommandons d’utiliser un logiciel de comptabilité simple tel que Kiwili pour automatiser toutes ces procédures qui peuvent être chronophages si vous avez à le faire par vous-même.

 

2) Des factures aux normes tu feras

Vous avez l’obligation d’établir des factures pour chaque prestation réalisée et pour chaque encaissement. Vous devez remettre à vos clients une facture lors de chaque vente ou prestation.

Toutes les factures ou pièces justificatives concernant les achats et les ventes de marchandises ou de prestations de services doivent contenir des mentions obligatoires et être conservées après la clôture de l’exercice.

Nous avons rédigé un article sur les mentions obligatoires sur une facture en France si vous voulez en savoir plus.

 

3) Un registre des achats tu rempliras

Si vous exercez une activité commerciale, vous devez également tenir un registre des achats. Il est obligatoire lorsque votre activité consiste principalement à vendre des marchandises, fournitures, denrées à consommer sur place ou à en emporter, ou bien si vous fournissez des prestations d’hébergements.

Présenté de façon chronologique, tout comme le livre des recettes, il doit indiquer :

  • Le mode de règlement
  • Les références des pièces justificatives de chaque achat
  • La date de l’achat
  • Le montant
  • L’origine de l’achat (fournisseurs)

 

En plus de régulariser votre situation, le registre des achats vous aide à faire un véritable suivi de votre activité commerciale et d’améliorer la compréhension de votre activité.

 

4) Un compte bancaire professionnel tu ouvriras

Si vous êtes un micro-entrepreneur, vous devez au plus tard 1 an après la déclaration de votre entreprise ouvrir un compte bancaire lié à votre activité professionnelle.

Le compte de votre entreprise ne doit pas nécessairement avoir la qualification de “professionnel” par les banques (cette appellation étant purement commerciale) mais il doit être séparé de votre compte personnel.

Il sera dédié aux transactions financières liées à votre activité. Ce compte vous permettra de :

  • Prélever les dépenses et les achats en rapport avec votre activité
  • Encaisser vos recettes
  • Effectuer des prélèvements pour votre rémunération, par chèque ou par virement bancaire vers votre compte personnel
  • Utiliser des moyens de paiement au nom commercial de votre entreprise (chéquier, terminal de paiement de carte bancaire, etc.)
  • Obtenir un crédit, etc.

 

4) Tes documents comptables tu conserveras

En tant que micro-entrepreneur, vous avez l’obligation de conserver toutes les factures ou pièces justificatives relatives à vos achats et à vos ventes de marchandises ou vos prestations de services.

Vous devez conserver l’ensemble de vos documents comptables (factures, notes, bons de commande, etc.) durant au moins 10 ans en France, à partir de la date de réalisation de l’acte qui a donné lieu à un mouvement dans votre comptabilité.

Vous risquez un redressement ou une amende si vous n’êtes pas en mesure de les présenter en cas de contrôle.

Retrouvez plus d’informations sur le délai de conservations des documents comptables dans notre article dédié à ce sujet.

 

6) Un livre de police tu possèderas (si tu vends des biens d’occasions)

En France, si vous vendez des biens d’occasions, vous devez tenir un livre de police. Il a essentiellement pour objectif de lutter contre le recel de marchandises.

Aussi appelé registre des objets mobiliers (ROM), il permet d’enregistrer les transactions et de garder une trace de l’origine des objets et de leur prix d’acquisition.

Toute personne qui acquiert ou détient des objets d’occasion ou usagés dans le but de les revendre afin de générer une plus-value ou un bénéfice doit tenir un livre de police.

Ce livre peut s’acheter en magasin. Il doit dans ce cas être obligatoirement parapher par le commissariat de police, la gendarmerie ou la mairie de votre commune)

Les pages du livre de police sont présentées sous forme de tableaux, qu’il faut remplir avec ces informations :

  • Un numéro de référence
  • Date d’acquisition de l’objet
  • L’origine des achats avec le nom et l’adresse des fournisseurs (il ne faut pas oublier d’indiquer également le pays d’origine du fournisseur)
  • Désignation de l’objet : description de l’objet, signes distinctifs (numéro de série, signature),
  • La date de sortie ou de revente

Le livre de police peut être contrôlé par les autorités à tout moment. Il doit donc être facilement accessible et tenu régulièrement à jour.

Le livre des polices est un document infalsifiable.

Il est tout à fait possible d’utiliser un livre de police informatisé, sous forme de logiciels d’inventaire par exemple. Ils n’ont pas besoin d’une homologation particulière, mais doivent contenir les informations que nous avons évoquées plus haut et conforme à la réglementation.

La loi exige cependant qu’une impression quotidienne des nouveaux enregistrements.

Si vous comptez utiliser un livre de police informatisé, vous devrez le déclarer à la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL).

 

7) Tes impôts tu paieras

C’est peut-être une évidence, mais il ne faut pas oublier de payer ses impôts chaque année !

Toutes les entreprises sont imposées sur leurs bénéfices. Les entreprises individuelles comme les micro-entreprises sont soumises à l’impôt sur le revenu.

L’entrepreneur doit déclarer son chiffre d’affaires de façon mensuelle ou trimestrielle (selon son choix) à l’URSAFF. À la fin de l’année fiscale, pour déterminer l’assiette d’imposition, Il faut déduire du chiffre d’affaires les charges réelles de l’entreprise.  Selon votre activité de micro-entrepreneur, vous bénéficierez d’un abattement forfaitaire qui réduira le chiffre d’affaires à déclarer. Le bénéfice est ensuite intégré aux revenus du foyer fiscal du chef d’entreprise.

Nous avons rassemblé pour vous l’ensemble des charges déductibles pour un micro-entrepreneur dans un article dédié.

Tenir sa comptabilité et être en règle en tant que micro-entrepreneur n’est pas aussi compliqué qu’on peut le croire. Il suffit de bien respecter les commandements énoncés dans cet article et de bien s’organiser pour remplir chacune ces obligations.

Utiliser un logiciel de gestion d’entreprise tel que Kiwili vous permettra d’accélérer toutes ces procédures et de centraliser la gestion de votre activité sur une seule plateforme en ligne.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !