Micro-entrepreneurs (auto-entrepreneurs) français qui êtes en train de créer votre propre activité, cet article est fait pour vous ! Vous avez surement déjà entendu parler des incubateurs et de l’élan qu’ils apportent pour se lancer dans le monde des affaires. Nous allons vous expliquer en détail le fonctionnement et les avantages de ce type de structure ainsi que la façon de les intégrer. Nous allons également vous présenter les incubateurs les plus renommés de l’hexagone pour vous aider à faire votre choix.

 

Incubateur d’entreprise : pour qui et pourquoi ?

Les incubateurs d’entreprise contribuent à stimuler l’entrepreneuriat et accompagnent les start-up dans leur lancement. Ils agissent comme un écosystème qui permet d’acquérir de la visibilité et de développer un projet dans des conditions privilégiées. Ce sont des lieux où les petites entreprises bénéficient d’un financement, d’opportunités d’investissement, d’un accès à des ressources logistiques et techniques et de locaux dotés d’équipements nécessaires à leur croissance.

Faire partie d’un incubateur c’est profiter de services partagés et avoir la possibilité de réduire ses frais d’exploitation. C’est également l’opportunité de faire partie d’une communauté. Il est en effet très enrichissant de côtoyer de nouvelles personnes aux projets variés. Même si leurs secteurs d’activité peuvent être très différents, les enjeux rencontrés par les entrepreneurs sont assez similaires et l’échange est la solution pour résoudre des problématiques communes.

Les incubateurs offrent un accompagnement complet allant du coaching au management. Il a été prouvé que le mentorat augmente significativement les chances de succès d’une entreprise, il s’agit donc d’une aide non négligeable.

Le but de ces espaces de travail est de donner aux entreprises en démarrage les outils et les connaissances dont elles ont besoin pour devenir autonomes. Chaque entreprise évoluant à son rythme, un programme d’incubation peut en effet durer de plusieurs mois à quelques années. Cependant, certains incubateurs offrent un programme d’accélération qui s’adresse aux entreprises un peu plus matures. Ces programmes visent à accélérer leur croissance sur une courte durée.

Le taux de réussite des entreprises augmente considérablement si elles démarrent dans des incubateurs. Le taux de survie après 5 ans est de 87 % pour les entreprises qui ont intégrées ces organismes.

 

Intégrer un incubateur : comment procéder ?

Choix de l’incubateur

Il est tout d’abord important de choisir le type de structure que vous préférez.
Il existe plusieurs types d’incubateur :

  • Les structures publiques
  • Les incubateurs privés lancés par des entrepreneurs
  • Les incubateurs gérés par des investisseurs ou des associations professionnelles
  • Les organisations rattachées aux grandes écoles d’ingénieurs et de commerce qui aident leurs étudiants à mettre en place leur projet, comme l’École polytechnique ou HEC Paris
  • Les incubateurs de grandes entreprise,s qui mettent en place ces dispositifs pour attirer des talents et des ressources novatrices.

Certains incubateurs fonctionnent donc comme des organismes sans but lucratif alors que d’autres fournissent des capitaux de démarrage et du soutien, en échange d’actions, de titres de propriété, dans les entreprises.

Compte-tenu de la quantité de structures à votre disposition, il est important de les étudier avec minutie pour trouver celle qui sera en accord avec l’activité de votre entreprise. N’hésitez pas à contacter les entreprises d’un incubateur qui vous intéresse et à visiter leurs locaux pour vous assurer de la qualité des services et de l’accompagnement proposé.

 

Dossier de candidature

Votre candidature doit être soigneusement pensée et établie en fonction du type d’incubateur choisi. En effet, les critères d’admission varient d’un incubateur à l’autre. Certains se concentrent sur la maturité du projet présenté alors que d’autres s’intéressent à son potentiel financier. Il faut donc accorder une grande attention à la préparation de votre dossier de candidature.

Avec ce dossier, ils cherchent à avoir un aperçu détaillé du projet de votre entreprise, de vos motivations et de vos attentes précises. Il est important de leur fournir une étude de faisabilité, celle-ci analyse la viabilité et les implications économiques et organisationnelles d’un projet. Un plan d’affaires est également requis pour une vision du projet concise et cohérente.

Ces documents permettent de décrire avec précision les différentes problématiques telles que les stratégies commerciales mises en place face à la concurrence, la clientèle ciblée ou la composition de l’entreprise et les compétences de ses membres. Cette phase permet une première sélection par le comité d’admission, qui organisera ensuite un entretien en face à face si votre dossier est retenu.

 

Entretien

Une fois que votre candidature est retenue, il vous reste à convaincre le jury d’admission. La concurrence rude, car peu de places sont à pourvoir et et les demandes sont nombreuses. Vous devrez montrer les forces de votre projet afin que le conseil d’administration de l’incubateur accepte votre admission finale.

Lors de cet entretien, les responsables de l’incubateur sont souvent accompagnés de spécialistes comme des experts-comptables, des banquiers ou des investisseurs pour s’assurer de la pertinence de votre projet. La présentation orale de votre entreprise est l’occasion de mettre en application vos talents oratoires et d’appuyer sur les qualités de votre future entreprise.

Le fond doit être convaincant, mais la forme n’est également pas à négliger sous peine de perdre l’attention de l’auditoire. Le langage corporel s’avère important pour capter l’attention en transmettant avec passion et enthousiasme les différents avantages de votre concept. Votre présentation se doit d’être concise et attrayante. Elle doit comporter quelques mots-clés, votre logo et les informations importantes, tout en évitant une utilisation excessive d’images et de chiffres qui peuvent provoquer la confusion du jury.

 

Les meilleurs incubateurs en France

Des incubateurs parisiens comme Station F ou Paris & Co ouvrent leurs portes aux jeunes entreprises spécialisées dans des secteurs variés comme le numérique ou la santé, mais des incubateurs de renom se trouvent également en province.

Station F

Le dernier né des incubateurs parisiens, et pas des moindres : c’est en effet le plus grand incubateur au monde ! Il s’agit de plus de 3 000 stations de travail réparties sur 34 000 mètres carrés, un bar, un café, un restaurant et plus de 10 programmes d’accompagnement !! Le tout est ouvert 24h/24 et 7j/7. À l’initiative de Xavier Niel, cette structure est une des plus alléchantes au monde pour accueillir les projets ambitieux qui souhaitent se développer à Paris en France. Les candidatures pour rejoindre le programme sont ouvertes, vous pouvez tenter votre chance en suivant nos conseils.

Paris&Co

Il représente le plus gros réseau d’incubateurs d’entreprises parisiennes en phase d’amorçage, puis de décollage. Il a à son actif plus de 500 start-up hébergées et un taux de réussite de près de 80%. Depuis plus de 15 ans, ce réseau anime une vingtaine d’incubateurs dans des thèmes variés, allant des jeux vidéos aux technologies numériques en passant par la finance ou encore le tourisme. Paris&Co propose aussi un programme de soutien à l’entrepreneuriat et facilite la mise en relation des jeunes entreprises avec les acteurs de l’écosystème, via son Club open Innovation.

 

TheFamily

Également à Paris, TheFamily est un incubateur basé sur le concept d’une société d’investissement, qui prend 3% du capital de ses start-up. En échange, ces dernières ont accès à trois avantages :

  1. des “unfair advantages”, ce sont des services gratuits négociés auprès des plus grands acteurs du numérique : Amazon Webservices, FbStart de Facebook, PayPal, etc.
  2. de l’éducation avec le programme Koudetat qui permet de garantir aux start-up un bagage théorique pour se lancer dans son aventure entrepreneuriale
  3. du capital

Pour ses start-up, TheFamily facilite l’accès au capital à travers son réseau, ses propres fonds et AIR (Accord d’Investissement Rapide) qui simplifient les procédures de levée de fonds.

Numa Paris

Il existe depuis plus de 15 ans en France et est réputé pour l’intensité de son programme d’accompagnement, bien que celui-ci ne s’étende que sur trois mois. Numa offre un vaste pack de formations destinées aux startupers pour relever tous les enjeux inhérents à la création de leur projet : affinage du business modèle, création d’un business plan, étude du marché, obtention des financements, conseil de gestion, communication, création et adaptation des politiques stratégiques, etc.

Numa insiste particulièrement sur l’importance des collectes de fonds, et se propose d’accompagner les entreprises dans leur obtention auprès de partenaires financiers solides et réputés. 85% des start-up qui sont passées par Numa sont toujours en activité !

 

Day One

Il s’agit d’une société d’investissement et d’accompagnement de start-up. Lancée en 2012, elle a permis de lever 20 millions d’euros à travers une quarantaine d’opérations ! Sa particularité est qu’elle se démarque par un mentoring très soutenu grâce à des entrepreneurs de renom. Day One a la particularité d’investir dès le départ dans les sociétés accélérées (jusqu’à 50 000€ dans un premier temps, puis jusqu’à 300 000€ par la suite).

 

Business Innovation Centre (BIC) de Montpellier

Selon un classement des meilleurs incubateurs universitaires, le Business Innovation Centre (BIC) de Montpellier se classe au quatrième rang mondial. Cette entité rassemble en réalité 3 incubateurs : Cap Omega dédié aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), Cap Alpha pour les Biotech et les Cleantech et MIBI pour l’international. Créé en 1987, ce qui est très ancien pour un incubateur, il a accompagné 550 entreprises qui génèrent aujourd’hui 588 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploient plus de 4500 personnes. Voici un incubateur inévitable si vous êtes une entreprise innovante dans les domaines des TIC ou des Biotech !

 

L’équipe Kiwili vous souhaite bon courage dans vos recherches d’incubateur en France. Nous espérons que vous avez trouvé l’incubateur de vos rêves parmi notre sélection, et que nos conseils vous aideront à intégrer celui qu’il vous faut. Quoi qu’il en soit, faites preuve d’audace, de motivation et de persuasion pour parvenir à intégrer l’incubateur que vous souhaitez. Cette démarche ne peut avoir qu’un effet positif, car même si votre candidature est refusée, vous aurez appris à structurer votre projet pour le présenter auprès de potentiels investisseurs et partenaires.

Dans tous les cas, nous vous conseillons d’organiser la gestion de votre entreprise avec Kiwili, un logiciel qui vous permettra d’économiser un temps précieux !

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !