Vous devez sûrement vous sentir parfois seul face à la multitude de chiffres et de calculs liés à votre activité professionnelle, sans savoir par où commencer ni comment les exploiter. Pour cette raison, nous vous proposons la méthode à adopter pour l’élaboration de votre budget d’entreprise.

Vous serez ainsi en mesure d’y voir plus clair et de pouvoir suivre la trésorerie de votre petite entreprise en toute simplicité.

 

1) Notions de base

La mise en place de budgets d’entreprise rentre dans le cadre du contrôle de gestion.

Le contrôle de gestion est un outil d’aide à la prise de décision et permet de vérifier que les ressources sont obtenues et utilisées avec efficacité et efficience dans le but de répondre aux exigences de l’organisation.

Le budget de trésorerie vous permet une vision à long terme de votre situation financière. Pour parvenir à le réaliser, l’établissement de budgets préalables est nécessaire. Le budget d’entreprise se compose d’un total de 6 budgets, que nous allons les expliquer plus loin.

Les 12 mois de votre exercice doivent être budgétés, et ce pour chaque année. Vos budgets N+1 sont à établir en N. Notez que certaines valeurs de votre bilan de clôture sont indispensables pour la réalisation des budgets.

 

2) Budgets détaillés et explications

Budget des ventes

Budget ventes

Tous vos budgets doivent être bâtis sur ce modèle. Vous devez indiquer dans ce premier budget vos ventes prévisionnelles, c’est à dire le nombre de produits que vous comptez vendre multiplié par leur prix.

 

Budget des approvisionnements

La première ligne de ce tableau concerne les achats de matières premières ou de marchandises HT, la seconde les achats TTC.

 

Budget de taxes

En France

Budget taxes france

Pour les montants de TVA collectée et déductible, il vous suffit de faire la différence entre les lignes TTC et HT de vos deux premiers tableaux.

Si le résultat de la différence entre la TVA collectée et la TVA déductible est positif, alors il s’agit d’une TVA à décaisser. La TVA à décaisser de janvier sera payée en février et ainsi de suite.

Si TVA collectée moins la TVA déductible donne un résultat négatif, alors il s’agit d’un crédit de TVA. Ce crédit est à reporter le mois suivant.

Le montant de la TVA du mois de janvier se trouve dans les dettes du bilan de clôture de l’exercice précédent. Vous pouvez poursuivre votre lecture avec cet article pour tout savoir sur la TVA.

 

Au Québec

Entrepreneurs et dirigeants d’une entreprise Québecoise, vous êtes soumis à deux taxes : la TPS, la taxe fédérale et la TVQ, la taxe provinciale. Ces deux taxes fonctionnent sur le même principe. Vous collectez de la taxe sur les ventes que vous réalisez et la taxe payée lors de vos achats est déductible. C’est la différence entre taxe collectée et taxe déductible que vous devez reverser. Si la différence est négative, vous bénéficiez d’un crédit de taxe. Vous pouvez vous référer au tableau ci-dessus pour une meilleure compréhension.

 

Budget des encaissements

Dans ce budget d’entreprise se trouve le règlement des créances clients. Elles figurent à l’actif de votre bilan de clôture, au poste actif circulant d’exploitation.
Ce budget comporte évidemment les règlements de vos clients. Les montants des encaissements sont ceux précédemment indiqués dans le budget des ventes. Si vous accordez des délais de paiement, la présentation est un peu particulière :

Prenons l’exemple que vos clients vous paient 30% comptant et le reste à 30 jours.

Budget encaissements

Tous les autres encaissements dont vous pouvez bénéficier se trouvent également dans ce tableau.

Pour obtenir le total de vos encaissements mensuels, il suffit d’additionner les montants de vos colonnes.

 

Budget des décaissements

Ce budget d’entreprise est considéré comme le plus complexe du fait d’un nombre généralement important de décaissements à prendre en compte.

Il inclut bien sûr le règlement de vos fournisseurs. Les montants du budget des approvisionnements sont à reprendre. Si des délais de paiement vous sont accordés, la même démarche que celle présentée pour le budget des encaissements est à suivre.

Si des dettes fournisseurs se trouvent au passif de votre bilan de clôture, elles sont à indiquer dans ce budget.

Les décaissements sont composés des salaires, des charges sociales, des remboursements d’emprunt, et de tous les autres frais qui s’imposent à votre entreprise.

Comme pour les encaissements, pour obtenir le total de vos décaissements mensuels il faut additionner les montants de vos colonnes.

 

Budget de trésorerie

Trésorerie initiale + encaissements – décaissements = Trésorerie finale

La trésorerie initiale du mois de janvier est le montant des disponibilités qui se trouve dans la trésorerie active de votre bilan de clôture. Pour les encaissements et les décaissements, vous devez prendre vos totaux mensuels. La trésorerie finale d’un mois est la trésorerie initiale du mois suivant.

 

3) Établir des budgets d’entreprise : pourquoi et pour qui ?

Il est important d’établir ces budgets avec justesse pour avoir un aperçu de votre activité, de ses fluctuations et de votre santé économique. En effet, garder un œil sur sa trésorerie est primordial. Grâce à l’établissement de ces budgets, vous serez en mesure de veiller à ce que vos encaissements soient supérieurs à vos décaissements. En fonction des résultats obtenus vous pourrez mettre en place des actions correctrices afin de rééquilibrer votre activité. Vous pourrez également calculer des écarts sur prix et sur quantité pour voir d’où viennent certains problèmes. Les budgets peuvent également être établis pour des situations particulières telles que la mise en place d’un projet.

Chaque entreprise doit mettre en place ces budgets. Dans les grands groupes, un service spécial peut être dédié à leur établissement et à leur suivi. En tant que PME ou entreprise individuelle, vous pouvez les réaliser vous-même et vous faire épauler par votre comptable ou utiliser un logiciel de comptabilité avec des fonctionnalités de trésorerie, tel que Kiwili, pour vous faciliter la tâche.

En dehors du cadre des affaires, chaque personne peut mettre en place ce type de budget pour suivre ses comptes.

 

Nous espérons vous avoir réconcilié avec les chiffres ! Vous voyez, ce n’est pas si compliqué. L’accompagnement de votre comptable reste indispensable pour la validation de vos comptes. Nos conseils vous ont cependant permis de devenir un entrepreneur qui gère ses budgets de façon autonome. Pour approfondir vos connaissances sur la comptabilité d’entreprise, lisez notre article : Comment faire sa comptabilité d’entreprise ? La comptabilité 101.

Logo Kiwili

Kiwili est un logiciel de gestion d’entreprise tout-en-un. A la fois logiciel de facturation et de devis, c’est aussi un vrai logiciel de comptabilité. Avec son CRM en ligne, c’est un logiciel de gestion de projets pratique, qui inclut un logiciel de feuilles de temps en ligne. Tout ce qu’il vous faut pour gérer votre entreprise !