Portrait d'entrepreneur : Gwenvaël Ballu - Formatrice et consultante web

Depuis combien de temps êtes-vous entrepreneur ?

Je suis entrepreneure depuis plus de 3 ans pour ma propre entreprise La Formatrice que j'ai créée.

Quel est votre domaine d’activité ?

Mes champs d'activités sont la formation et la consultation web.

Quels sont les défis de ce domaine ?

Les grands défis de mon domaine sont la quantité d'informations qui circulent sur le Web. Il y a encore beaucoup d'éducation à faire au niveau des clients. Entre "Le web c'est gratuit" et "Le web c'est facile, mon cousin en fait dans son sous-sol", on retrouve aussi des "Le Web c'est compliqué et ça prend trop de temps" et "La technologie ne m'aime pas...". Mon grand défi est de rassurer, éduquer et accompagner des personnes aux profils variés dans le monde du web.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer en affaires ?

Après quelques années en agence Web, j'avais du mal à trouver ma place dans un seul poste, avec un seul type de tâche. J'avais besoin de varier les projets, explorer des nouvelles méthodes et surtout aller chercher plus de contacts humains. Je voulais me sentir utile et faire une différence.

Racontez-nous en quelques lignes votre parcours pour en arriver là.

Française d'origine, j'ai immigré au Québec en 2006 pour terminer mes études (1 an en Abitibi). Puis je suis arrivée à Montréal pour un stage et je suis restée là. J'ai travaillé dans plusieurs agences pour acquérir de l'expérience puis j'ai commencé à me demander comment je pourrais travailler plus en accord avec mes valeurs profondes. Avant de me lancer, j'ai suivi un cours du soir en lancement d'entreprise au SAJE puis j'ai démarré un peu à mon compte, mais j'avais du mal à me vendre et à préciser mon service. Environ 1 an plus tard, j'ai eu la chance d'obtenir une aide financière d'Emploi-Québec (Soutien Travailleurs Autonome) et j'ai suivi en parallèle la formation Vente-Conseil du SAJE. À partir de ce moment, mon projet s'est mieux défini, j'ai fait de merveilleux contacts et j'ai appris à me faire confiance.

Qu’est-ce qui est le plus difficile à gérer au quotidien lorsqu'on est entrepreneur ?

Le plus difficile est la gestion de l'énergie et le sentiment de culpabilité de ne jamais en faire assez. Lorsqu'on est entrepreneur, on est souvent seul. Face aux clients, mais aussi face à soi-même. Si vous voulez travailler sur votre développement personnel, devenez entrepreneur ! Parfois la to-do ne finit pas de s'allonger et on a de la difficulté à passer au travers du 1er point. On n’a personne pour venir nous donner une tape dans le dos quand on a bien négocié un contrat. Alors il faut se prendre en charge et se le faire tout seul. Des fois on n’arrive à rien au bout d'une journée et des fois on abat une somme de travail qu'on n’aurait jamais pu faire en tant que salarié. Je pense qu'il faut se donner beaucoup de compassion et aller à son rythme.

Quelle est votre stratégie pour vous démarquer de la concurrence ?

Ma première stratégie est d'écouter mes clients. Ils ne sont pas tous au même point et n'ont pas tous le même parcours. Je mets un point d'honneur à m'adapter le mieux possible à leur situation. Parfois, ça peut même se traduire par les écouter décharger leurs frustrations concernant leur site Web ou un ancien fournisseur avec qui ça ne s’est pas trop bien passé. C'est important qu'ils puissent l'exprimer pour avoir une idée des pièges à éviter et repartir sur des bonnes bases. Ensuite, j'ai aussi orienté ma stratégie vers les femmes entrepreneures. Elles sont plus nombreuses que l'on croit, mais ont encore du mal à se mettre dans la lumière. Elles sont souvent intimidées par les outils technologiques et pensent, parfois à tort, que c'est un monde d'homme. Je fais donc le maximum pour leur prouver le contraire et leur assurer qu'elles sont capables !

De quelle manière utilisez-vous Kiwili au quotidien pour la gestion de votre petite entreprise ?

J'utilise Kiwili depuis le premier jour où je suis partie en affaire. Chez moi, il est toujours ouvert dans un onglet. J'y note mes heures de travail, je réalise un devis à chaque demande de service pour assurer le suivi. Enfin je facture à travers l'outil pour faciliter le paiement par Paypal.

Quels sont les conseils que vous donneriez aux entrepreneurs qui se lancent ?

La matière première d'un entrepreneur qui se lance, c'est lui-même. Alors il faut prendre soin de sa santé mentale et physique autant que de la santé de l'entreprise. Si l'entrepreneur dérape, c'est l'entreprise qui dérape avec. Trouvez-vous les bons outils et automatisez le plus possible vos processus. Déléguer le plus tôt possible, car ça fait peur et il faudra passer au travers un jour ou l'autre!

Quelle est votre implication au sein de la communauté en tant qu'entrepreneur ?

Je donne des cours de Wordpress bénévolement avec les Ladies Learning Code (un organisme qui aide les femmes et jeunes filles à découvrir la programmation) et je suis mentor sur d'autres de leurs évènements. J'essaye d'être présente aux évènements qui encouragent l'entrepreneuriat féminin. J'aimerais faire partie d'un CA ou de comité de sélection pour les entrepreneurs, mais je n'ai pas encore trouvé, sûrement mon objectif 2016.

Retrouvez tous les portraits d'entrepreneurs :

 
Vous êtes client Kiwili et vous aimeriez partager votre expérience avec la communauté ? C'est simple, il suffit de remplir ce questionnaire
 

Les commentaires sont clos