Depuis combien de temps êtes-vous entrepreneur ?

Je me suis lancée au printemps 2015, après avoir occupé pendant près de 10 ans le même poste (journaliste-photographe pour des médias locaux). J’ai voulu saisir les nombreuses opportunités qu’offrent la rédaction web et la gestion des médias sociaux.

Quel est votre domaine d’activité ?

La rédaction web et les médias sociaux.

Quels sont les défis de ce domaine ?

Le principal défi est de savoir se démarquer et de convaincre les clients de la pertinence de notre travail et de l’impact positif à moyen et long terme au sein de son entreprise. Bref, le challenge est de l’inciter à embrasser pleinement le virage numérique.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer en affaires ?

Je me suis lancée en affaires pour avoir un horaire flexible, avec des tarifs décents et de bonnes conditions. Être travailleur autonome me permet enfin de choisir mes projets, mes clients et les collaborateurs avec qui je joins mes efforts pour fournir une offre de service complète.

Racontez-nous en quelques lignes votre parcours pour en arriver là.

Un événement important survenu à l’automne 2014 m’a poussée à réfléchir à mes objectifs personnels, professionnels et mon avenir en général. Finalement, quelques mois plus tard, j’en ai conclu que je voulais avoir plus de temps pour vivre (et donc travailler moins), tout en gardant de bonnes conditions. Depuis ce temps, ma devise est de « travailler pour vivre » et non de « vivre pour travailler » !

Qu’est-ce qui est le plus difficile à gérer au quotidien lorsqu’on est entrepreneur ?

Cela peut varier d’un entrepreneur à un autre, mais dans mon cas, c’est la discipline, c’est-à-dire de respecter et d’atteindre les objectifs que je me suis donnés dans la journée. Il peut parfois m’être très difficile de travailler à la maison, car plusieurs sources de distractions sont présentes. C’est pourquoi, il est très important de se bloquer dans notre horaire des plages de travail et de ne pas y déroger. Et lorsque je vois qu’il n’y a rien à faire et que je suis sur le point de perdre le contrôle, j’investis quelques dollars dans un café !

Quelle est votre stratégie pour vous démarquer de la concurrence ?

J’effectue un suivi impeccable auprès de mes clients existants et potentiels et je suis chaque année des formations dans mon domaine afin de me spécialiser sans cesse et rester à la fine pointe de la technologie. Je m’assure aussi de répondre pleinement aux besoins de mes clients et de réajuster le tir si nécessaire pour que la satisfaction soit totale.
Outre ces habiletés essentielles pour s’assurer une longue vie professionnelle de travailleur autonome, je crois qu’il faut aussi innover et ne pas avoir peur de tester de nouvelles approches, de nouvelles stratégies, toujours en vue de capter l’attention et de se démarquer, pourvu que ces stratégies correspondent à la vision et aux valeurs de l’entreprise pour laquelle on a un mandat.

De quelle manière utilisez-vous Kiwili au quotidien pour la gestion de votre petite entreprise

Je l’utilise surtout pour la gestion des devis, projets et factures. Tout est ainsi centralisé, et cela devient beaucoup plus simple lorsque vient le temps de remettre à mon comptable les états financiers de mon entreprise pour la préparation de mon rapport d’impôt. J’aime aussi l’application mobile de gestionnaire de temps (Kiwili Timer). Je peux me lancer dans un projet et pendant ce temps, le temps est minutieusement calculé.

Quels sont les conseils que vous donneriez aux entrepreneurs qui se lancent ?

Étant moi-même assez nouvelle dans l’entrepreneuriat, je leur dirais de prendre leur courage à deux mains et de plonger dans ce merveilleux monde ! Mais la réalité de la vie nous ramène assez vite à devoir payer des factures récurrentes. Je leur conseillerais donc d’occuper un travail à temps partiel couvrant seulement une partie des dépenses, les obligeant ainsi à entreprendre les démarches nécessaires pour combler le manque à gagner avec des mandats de travailleur autonome. Ou encore de surfer sur leurs économies, en sachant que toute bonne chose a une fin et qu’ils doivent réussir à obtenir assez de clients avant que leur pécule ait fini de fondre comme neige au soleil.

Quelle est votre implication au sein de la communauté en tant qu’entrepreneur ?

Je participe aux corvées de travaux et à certains ministères de Mosaïque, une église communautaire chrétienne à Québec.

Retrouvez le travail de Véronique Demers  :

Retrouvez tous les portraits d’entrepreneurs :



Vous êtes client Kiwili et vous aimeriez partager votre expérience avec la communauté ? C’est simple, il suffit de remplir ce questionnaire.


Essayez Kiwili gratuitement pour 30 jours

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google+

Recevez des nouvelles de Kiwili !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières nouvelles et conseils d'entrepreneuriat de Kiwili.

Vous êtes abonné, merci !

Share This