Nicolas, depuis combien de temps êtes-vous entrepreneur?

Le déclic s’est produit vers l’âge de 22 ans. J’étais à l’université en sciences politiques, mais j’ai eu la piqûre en lisant des ouvrages sur l’entrepreneuriat. J’ai découvert qu’il était possible de se créer de toutes pièces notre carrière, selon nos critères.

Quel est votre domaine d’activité?

Les spiritueux. Avec PUR Vodka, ça va faire 10 ans maintenant et en mai dernier j’ai lancé Romeo Gin. Dans un autre domaine, je me suis associé avec Éric Salvail pour le jeu de société «Les recettes pompettes», qui fonctionne très bien.

Quels sont les défis de ce secteur?

Se lancer en affaires, c’est facile, mais se débrouiller et y rester représentent tout un défi. J’ai été seul pour lancer mon idée. On essaie de suivre les conseils dans les livres, mais la réalité est différente. On doit continuer de tracer notre chemin, puisqu’au début, personne ne croit en toi. J’ai été voir une quinzaine de banques…

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer en affaires?

Le fait de pouvoir construire quelque chose de A à Z, c’est très gratifiant. Mais il faut être persévérant et ne pas compter nos heures.

Racontez-vous en quelques lignes votre parcours pour en arriver là

Ça m’a pris quatre ans entre l’idée jusqu’à la mise en marché de la première bouteille, en plus d’avoir un travail à temps plein : c’est comme le parcours du combattant ! Il y a tout un monde derrière la production d’un spiritueux. On le crée d’ailleurs avec un maître distillateur, pour faire ressortir l’essence même et la qualité du produit. Je me vois comme un archéologue qui effectue des recherches en permanence et continue à creuser pour trouver ce qu’il cherche vraiment.

Qu’est-ce qui est le plus difficile à gérer au quotidien lorsqu’on est entrepreneur?

Apprendre à dire non, gérer ses priorités et son horaire. Ce n’est vraiment pas évident, car j’ai appris à faire un millier de tâches. Même après toutes ces années, il n’y a pas de truc. Il faut savoir filtrer les demandes.

Quelle est votre stratégie pour vous démarquer de la concurrence?

J’ai développé ma propre recette. Peu importe le domaine, il faut y travailler. Par exemple, vais-je miser sur la quantité ou la qualité? Dans mon cas, j’ai choisi de développer un produit de qualité. Il se mélange bien dans les cocktails, mais se boit très bien aussi tel quel, sans ajout. Dans le cas de PUR Vodka, on distille du maïs. La sensation en bouche offre un petit côté soyeux.

De quelle manière utilisez-vous Kiwili au quotidien pour la gestion de votre entreprise?

Je dois avouer que ce n’est pas moi qui m’occupe de la comptabilité. Tout comme ce logiciel aux multiples fonctions, mon entreprise inclut plusieurs employés. Je suis comme le capitaine du bateau: lorsque vient le temps de lever l’ancre, un membre de l’équipe va s’en occuper. Bref, les outils à notre disposition sont très pratiques, mais il ne faut jamais oublier que de l’autre côté de l’écran il y a un être humain.

Quels sont les conseils que vous donneriez aux entrepreneurs qui se lancent?

  1. Être curieux. Que l’on réussisse ou non.
  2. Être passionné par ce que l’on fait. Sinon, on va abandonner. Si on est passionné, le chemin risque d’être compliqué, mais aux moins on va lutter avec un sourire.
  3. N’écouter personne, surtout ceux qui n’ont que des idées négatives à nous partager, sur le fait que ce n’est pas logique de se lancer en affaires et qu’il y a beaucoup trop d’incertitudes, par exemple.

Quelle est votre implication au sein de la communauté en tant qu’entrepreneur?

Des conférences sur le monde des affaires et la fondation du mouvement Adopte Inc., visant à aider les entrepreneurs de la relève sur le plan stratégique et financier.

À propos de l’auteur : Passionnée d’écriture depuis sa tendre enfance, Véronique a exercé la carrière de journaliste pendant plus de 10 ans. En 2015, elle se lance à son compte pour se spécialiser dans la rédaction web et la gestion des médias sociaux. Voici quelques domaines qui l’intéressent: technologie, développement personnel, mieux-être, spiritualité et, bien sûr, le monde du travail.

Retrouvez plus d’informations sur Véronique Demers et son travail sur : son site webFacebook et Twitter


Essayez Kiwili gratuitement pour 30 jours

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google+

Recevez des nouvelles de Kiwili !

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières nouvelles et conseils d'entrepreneuriat de Kiwili.

Vous êtes abonné, merci !

Share This